Un éditeur de solutions de sécurité a découvert que des failles critiques, découvertes il y a plusieurs années, n'avaient pas été corrigées dans certaines applications. Pointés du doigt, Facebook mais aussi Google puisque ce n'est uniquement que sous Android.
Facebook, Instagram... ces applis dont les failles ne sont pas corrigées

Que se passe-t-il lorsque des experts en solutions de sécurité (antivirus, pare-feu…) découvrent une vulnérabilité dans une application ou un logiciel ? Ils alertent le plus grand nombre pour que les utilisateurs soient au courant, mais aussi l’éditeur du logiciel en question pour qu’il corrige le ou les failles découvertes.

Sauf que parfois, aucun correctif n’est apporté et la faille reste… C’est ce qu’ont découvert des spécialistes de Check Point, et le plus inquiétant, c’est que cela concerne des applications installées sur des centaines de millions de smartphones. Plus exactement sur des téléphones sous Android. Ils ont ainsi découvert que 19 applications, dont Facebook, Messenger et Instagram, présentes sur le Google Play contenaient toujours des bouts de code vérolés, et l’éditeur met en cause le laxisme des développeurs qui ont préféré reprendre du code contenant des failles plutôt que de le corriger.

Des projets open source...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !