Un nouvel algorithme permet de créer des vidéos de type « deepfake » simplement en saisissant du texte. À ne pas mettre entre toutes les mains.

Donner le mouvement à des tableaux ou des photos mythiques de façon très réaliste, c’est l’une des dernières prouesses due à l’intelligence artificielle (IA). Là où elle peut devenir inquiétante, c’est lorsqu’elle peut modifier une séquence vidéo pour faire dire à une personne quelque chose qu’elle n’a jamais prononcé.

Publicité
Publicité

Ces innovations spectaculaires, baptisées par les Anglophones « deepfake » ne sont pour le moment pas à la portée de n’importe quel ordinateur. Les traitements sont très lourds et il faut des heures voire plusieurs journées pour parvenir au résultat souhaité. Pour accélérer le mouvement, des chercheurs issus de l'université de Stanford, de l'université de Princeton et de l'Institut Max-Planck avec Adobe ont mis au point un algorithme qui simplifie énormément la création de ce type de vidéo. Ainsi, dans leur article publié sur le site du scientifique Ohad Fried de Stanford, ils expliquent qu’il est possible de…