Ces grandes entreprises de la Tech qui vous traquent : un droit détourné

Dans les faits, toutes les applications utilisées dans votre mobile tracent vos moindres faits et gestes pour tenter, officiellement, de vous offrir une expérience personnalisée. Officieusement, cela permet aux firmes de vous inciter à cliquer sur des publicités qu’elles vous adressent, avec l’aide de sociétés spécialisées telles que Adjust, AppsFlyer, MoEngage, Localytics et CleverTap.

Mais ces mêmes entreprises proposent à présent des traqueurs pour identifier précisément les désinstallations d’applis. Comment ? En exploitant un moyen simple qui a toujours été autorisé aux développeurs : l’envoi de notifications push silencieuses, à intervalle régulier. Utilisées initialement pour "réveiller" une appli "en sommeil" sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive, ces notifications permettent en principe de rafraîchir un réseau social ou une boîte mail, avec du nouveau contenu. Et pour cela, nul besoin d’ouvrir l’application en question. Sauf qu’ici, ces push ne servent qu’à interroger les applications ciblées. Si elles ne donnent pas signe de vie, le traqueur estime qu’elles ont été supprimées. Un profil utilisateur unique est alors mis à jour et des publicités concernant cette ou ces applis vous sont envoyées pour vous inciter à la ou les réinstaller.

Publicité