Des chercheurs américains sont parvenus à créer des biocapteurs dans du silicone poreux. Ils permettent à l'épiderme de mieux respirer et de ne pas altérer le relevé des données biométriques en raison de la sueur.
Ces biocapteurs promettent plus de confort pour votre peau

Essentiellement utilisés pour la pratique sportive, les capteurs qui relèvent la fréquence cardiaque, le taux d’oxygène dans le sang ou d’autres données liées à la condition physique présentent souvent une gêne. La sueur s’y accumule et cela peut provoquer des échauffements. Cette non respirabilité de la peau nuit également à la précision de l’analyse en raison de la dégradation des données recueillies.

Pour régler ce souci, les scientifiques planchent sur des matériaux que la peau tolère mieux. C’est du côté de l’université de Binghamton que les dernières recherches en la matière semblent être prometteuses. Dirigée par Matthew S. Brown, l’équipe de chercheurs a exploité du silicone poreux pour améliorer la captation des données et en même temps permettre l’évacuation de la sueur lors des activités. Le matériau porte le nom de polydiméthylsiloxane (PDMS).

Demain, des pansements en silicone poreux

Ce n’est pas une nouveauté car ce...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant