Vous souhaitez contrôler le partage de vos données de géolocalisation ? Prenez garde, car le réseau social parvient tout de même à deviner votre emplacement. Voici comment.
Attention, même avec la géolocalisation désactivée, l’appli Facebook vous suit partoutIstock

Quoi qu’il advienne, Facebook parvient à déduire votre emplacement. Et ce, même si vous désactivez les services de géolocalisation de votre mobile. Le réseau social puise en effet dans les informations de votre profil pour vous suivre, rapporte le site d’actualités Presse Citron.

Objectif ? Utiliser votre localité pour les diverses fonctions de sa plateforme, dont le ciblage des publicités. L’information n’est d’ailleurs pas cachée. En septembre dernier, à la suite des mises à jour d’Android et d’iOS, la plateforme de Mark Zuckerberg a publié un billet de blog sur ces mises à jour des systèmes d’exploitation mobile en lien avec la géolocalisation. Paul McDonald, Engineering Director, y expliquait que même lorsque les services de géolocalisation de votre mobile sont désactivés pour l’application Facebook, il est possible que le réseau social déduise votre emplacement. Il s’appuie pour cela sur diverses données de votre profil, comme les lieux sur lesquels vous vous êtes identifiés, les événements ou encore votre connexion internet.

Une question se pose : pourquoi le sujet ressurgit-il ?

Les pratiques de la firme décriées

Cette information, qui peut paraître inquiétante, fait de nouveau l'actualité, car deux sénateurs américains, Josh Hawley et Chris Coons, ont pointé du doigt les pratiques de l’entreprise. Dans sa lettre de réponse, Facebook, indique, pour sa défense, que les données utilisées ne sont pas aussi précises que celles fournies par la géolocalisation d’un smartphone. Le réseau social s’en servirait par ailleurs pour assurer certaines fonctionnalités, telles que la sécurisation des comptes ou la lutte contre la propagation des fake news.

Or, d’après CNBC, Facebook aurait aussi admis se servir de ces déductions pour cibler des publicités. "Par nécessité, pratiquement toutes les publicités sur Facebook sont ciblées en fonction de l’emplacement, bien que le plus souvent, les publicités ciblent des personnes d’une ville particulière ou d’une région plus grande. Sinon, les habitants de Washington, D.C., recevraient des annonces pour des services ou des événements à Londres, et vice versa."

Le retour des sénateurs ne sait pas fait attendre. Pour Chris Coons, le sénateur républicain, les efforts de Facebook sont trompeurs. "Dans sa réponse à notre lettre, Facebook a confirmé qu’il n’y avait aucun moyen pour les utilisateurs d’empêcher Facebook d’utiliser leur emplacement et de leur diffuser des annonces basées sur ces informations, même lorsque l’accès à l’emplacement était désactivé", a-t-il déclaré.

"@Facebook l’admet. Désactivez les « services de localisation » et ils suivront TOUJOURS votre position pour gagner de l’argent (en vous envoyant des annonces). Il n’y a pas de possibilité de retrait. Aucun contrôle sur vos informations personnelles", a écrit Josh Hawley sur Twitter.

 

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Facebook peut vous suivre malgré la désactivation de la géolocalisation

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.