Avec son projet Attol, Airbus est parvenu à automatiser les parties les plus complexes d'un vol, à savoir le décollage, l'atterrissage et le roulage. Les prochains avions pourraient fonctionner entièrement sans pilote.
Airbus a testé un vol complet sans pilote sur un A350

Déjà très automatisés, les avions de ligne pourraient bientôt se passer entièrement de pilote. Airbus vient de conclure avec succès son projet Autonomous Taxi, Take-Off and Landing (Attol), ou « roulage, décollage et atterrissage autonomes » en français. Ce sont les trois phases d’un vol gérées habituellement par le pilote, car trop complexes pour les systèmes automatiques. Le système développé par Airbus a permis d’effectuer l’intégralité de ces manœuvres sans dépendre des liaisons satellites ou d’équipements au sol.

Le constructeur aéronautique a choisi de travailler sur un A350-1000 XWB car il est déjà équipé de nombreuses caméras pour aider les pilotes à guider l’avion au sol. Ce sont ces caméras, couplées à une intelligence artificielle dotée d’une technologie de reconnaissance d’image, qui ont servi à guider l’avion.

Une série de six vols autonomes réalisés avec succès

Airbus a réalisé un test sur un total de 500 vols,...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !