Pour André Boudou, l'ancienne femme de Johnny Hallyday tire les ficelles de la contestation du testament.
Johhny et Laeticia Hallyday - JEAN AYISSI / AFPAFP

Des doutes sur l’entourage de laeticia Hallyday

Le père de Laeticia Hallyday et ami de Johnny de longue date est sorti de sa réserve. Absent ces derniers temps, notamment pour la promotion de l’album posthume du chanteur assurée par Laeticia, André Boudou a partagé ses doutes à Midi Libre. Selon lui, il ne voit plus sa fille, car elle serait mal entourée. La présence du manager Sébastien Farran l’inquiète. "Je pense que je reverrai ma fille quand il n'y aura plus Farran", confie-t-il. "Je crois qu'elle est remontée contre moi".

Héritage de Johnny Hallyday : "C’est Vartan qui tire les ficelles".

Mais c’est surtout au sujet de l’héritage de Johnny Hallyday que le père de Laeticia s’est confié. Il rapporte ainsi qu’après l’enterrement, un artiste lui a dit : "Sylvie Vartan est en train de réunir tout le monde à Los Angeles, méfiez-vous ils préparent quelque chose". Ce serait donc l’ex-femme du chanteur et mère de David Hallyday qui mènerait la contestation du testament. Pour lui, "C’est Vartan qui tire les ficelles". Déjà lors des obsèques, plusieurs témoins avaient assisté à un accrochage entre André Boudou et le fils de Sylvie Vartan. Très remonté contre le milieu et l’entourage de Johhny Hallyday, André Boudou estime que "Johnny savait ce qu’il faisait avec l’héritage. "Il aurait pu être plus courageux en faisant une vidéo pour expliquer ses choix à ses enfants, mais il les a faits en conscience. Il a été courageux dans son combat contre la maladie. Il est resté debout jusqu’au bout."

Personnage trouble au sein de la galaxie Hallyday, André Boudou rapporte également se sentir rejeté par le monde du show-biz et revient sur l’enfance de sa fille. Au cœur des histoires se trouve également la jeunesse de Laeticia Hallyday. Elle a toujours dit être partie s’installer à Miami aux États-Unis quand elle avait 13 ans pour s’occuper de son père dépressif. Mais le principal concerné nuance cette confession. "La vérité, c’est qu’elle avait besoin de se créer une image par rapport à Johnny qui s’était lui-même créé une image. Il n’était pas né dans la rue Johnny", a-t-il ainsi déclaré.

À voir en vidéo - Pasteurdon : "Sans nous, Johnny serait mort bien avant et ruiné" : l'interview choc du père de Laeticia Hallyday

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !