A Montpellier, une patiente de 39 ans a développé un cancer du poumon après avoir reçu une greffe de ces deux organes. Sa donneuse avait fumé l'équivalent d'un paquet de cigarettes par jour pendant 30 ans.
IllustrationIstock

Elle développe un cancer après une greffe : les poumons de la donneuse ne présentaient aucune anomalie

Un cas clinique rare et malheureux. Atteinte de mucoviscidose et suivie depuis son enfance, une patiente du CHU de Montpellier, espérait être enfin sur la voie de la guérison. Suite à une "brusque diminution de ses capacités respiratoires", elle avait pu bénéficier d’une double greffe pulmonaire, provenant d’une grande fumeuse.

La donneuse de 57 ans, consumait en effet l’équivalent de 20 cigarettes par jour pendant 30 ans. Toutefois, les examens médicaux n'avaient révélé aucune anomalie sur les poumons greffés.  C’est ce qu’ont expliqué des chirurgiens thoraciques Français dans le numéro d’octobre de la revue Lung Cancer, citée par Le Monde.

Malencontreusement, deux ans plus tard, la patiente présentant de la fièvre et une insuffisance respiratoire, est admise à l’hôpital. Des "foyers suspects" se distinguent alors sur la radio thoracique effectuée. La biopsie réalisée confirme une tumeur cancéreuse, dans laquelle une mutation génétique habituellement liée au tabagisme est découverte.  

A lire aussi : Don d'organe : les médecins demandent-ils l'avis de la famille ?

Elle développe un cancer après une greffe : le traitement immunosuppresseur en cause ?

Chez cette patiente transplantée de 39 ans, le cancer s’est développé particulièrement vite. Pour ses médecins, le traitement immunosuppresseur qu'elle a suivi afin d’éviter tout rejet pourrait être la cause de l’agressivité de cette tumeur.

Une constatation qui incite le Professeur Jean-Louis Pujol et ses collègues montpelliérains à réclamer la "prudence" quant aux "greffes pulmonaires provenant de donneurs qui étaient des fumeurs actifs".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Le version femme de Monopoly est-elle féministe ?