Le prix maximum des gels hydroalcoolique devrait augmenter dans les jours à venir. Les mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus Covid-19, entraîne une hausse de la demande.
Gel hydroalcoolique : le prix sera finalement plus cher Le prix plafond d'un flacon de gel hydroalcoolique devrait augmenter dans les jours à venirIstock

Cette mesure ne devrait concerner que les solutions produites en officine. Selon un arrêté publié au Journal officiel par le ministère de l'Economie, le prix maximum du gel hydroalcoolique sera plus cher qu'initialement prévu, relaie BFMTV. Pourtant, le gouvernement avait instauré un prix plafond face à l'augmentation excessive des tarifs en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19.

Ainsi, le prix des flacons de 50 mL était fixé à 2 euros TTC maximum, celui des flacons de 100 mL à 3 euros, alors qu'un litre de solution hydroalcoolique ne peut pas être vendu à plus de 15 euros dans le commerce et en pharmacie.

Une erreur de jugement

Malheureusement, ces mesures n'auront visiblement pas suffi. En effet, il y a quelques jours, un arrêté autorisait les pharmacies à fabriquer leur propre gel, afin de pallier la pénurie. La hausse des prix concernera justement ces gels produits en officine. Un "coefficient correcteur" a été fixé : il sera de 1,5 (+50%) pour les contenants de 300 ml ou moins, et de 1,3 (+30%) pour ceux de plus de 300 ml, informe Capital. Par exemple, un litre de solution hydroalcoolique pourra être vendu aux alentours des 19,50 euros au maximum.

Pour un flacon de 100 mL, le prix maximum sera de 2,5 euros. Ce produit reste, néanmoins, difficile à trouver tant les clients se jettent dessus. Certaines pharmacies refusent de vendre des gels hydroalcooliques tant le coût de fabrication est trop élevé par rapport au prix de vente. La hausse leur permettra peut-être de produire plus sereinement pour une vente qui ne sera pas à perte.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Coronavirus : les gels hydroalcooliques sont-ils cancérigènes ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.