C'est en tout cas ce que prévoit de faire le gouvernement belge pour lutter contre la fraude. Tous les détails avec Planet.fr.
© AFPAFP

Chez nos voisins belges, les chômeurs qui vivent seuls touchent plus d'allocations que ceux qui vivent en couple par exemple. Il devient alors parfois tentant pour un chômeur en couple de se déclarer seul.

Pour pouvoir détecter ces chômeurs fraudeurs, le gouvernement va organiser la collecte et l'analyse des données sur leur consommation d'eau, de gaz et d'électricité. Ainsi, une consommation particulièrement élevée pourra laisser croire qu'une autre personne vit là, et une consommation trop faible ou inexistante, que personne ne vit là en réalité, et que le chômeur vit ailleur, avec quelqu'un d'autre.

"Cela permet de dresser un modèle de prévision"Ces données permettront aussi de mettre au point des profils type. Bart Tommelein, le secrétaire d'Etat, a déclaré que "à partir du moment où [...] on dispose de suffisamment d'exemples concrets, cela permet de dresser pour chaque type de fraude un modèle de prévision qui permettra de réagir plus rapidement et pour ainsi dire de prévenir la fraude à l'avenir".

Il poursuit : "le data mining occupe une place central dans la gestion des risques que je vise pour l'avenir. Nous devons aller le plus loin possible dans le croisement des données des différentes autorités sans négliger la protection de la vie privée".

En vidéo sur le même thème : Pôle Emploi veut renforcer le contrôle des chômeurs 

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.