Incontournable, François Schuiten l'est depuis longtemps dans le monde de la BD avec le succès de sa série "Les cités obscures". C'est pour l'ensemble de son œuvre que le Jury du festival d'Angoulême l'a récompensé en 2002. Ce n'est donc pas un hasard s'il préside cette année ce fameux évènement...

Né à Bruxelles en 1956 dans une famille d'architectes, François Schuiten n'a pas suivi cette voie, contrairement à une certaine légende. A 16 ans, il publie ses premières planches dessinées au bic avant de rentrer à l'atelier bande dessinée de l'Institut Saint-Luc.

Il y rencontre Claude Renard, avec qui il réalisera deux albums: "Aux médianes de Cymbiola" et "Le Rail" parus aux Humanoïdes Associés. Il collabore également aux trois volumes du "9e Rêve" d'où sortiront les principaux artisans du renouveau de la bande dessinée belge. Avec son frère Luc, il entame le cycle des "Terres creuses". Trois albums sont parus à ce jour : "Carapaces", "Zara" et "Nogegon", également aux Humanoïdes Associés.

Depuis 1982, son nom est associé à celui de son ami d'enfance Benoît Peeters, avec qui il commet la série "Les cités obscures". Les éditions Casterman publient ainsi "Les murailles de Samaris", "La fièvre d'Urbicande", "L'Archiviste", "La Tour", "La route d'Armilia", "Brüsel", "L'Echo des Cités", "L'Enfant penchée", "Le Guide des Cités" et "L'ombre d'un homme". Ces albums ont été traduits dans une dizaine de langues et ont obtenu de nombreuses récompenses.

L'activité de Schuiten ne se limite pas à la BD, puisqu'il signe d'innombrables affiches, illustrations, sérigraphies et lithographies. Et même une dizaine de timbres pour la Poste belge. Il a également collaboré à la conception graphique du film "Gwendoline" de Just Jaeckin et du long métrage d'animation "Taxandria" de Raoul Servais ; il est aussi le coauteur d'une série en animation de synthèse, Les Quarxs. Avec son compère Peeters, il est le coscénariste de deux documentaires-fiction : "Le Dossier B" et "L'Affaire Desombres".

Le site des éditions Casterman

François Schuiten à l'honneur

Schuiten est également connu comme scénographe de talent. Parmi ses scénographies : "La ville imaginaire" (Cités-Ciné Montréal), "Le Musée des Ombres" (présenté successivement à Angoulême, Sierre, Bruxelles et à Paris), le Pavillon du Grand-Duché de Luxembourg à l'Exposition Universelle de Séville, le "Pavillon des Utopies" ("A planet of visions") à l'Exposition Universelle d'Hanovre en l'an 2000 (cinq millions de visiteurs). Il a également exercé ses talents dans les stations de métro, "Porte de Hal" à Bruxelles, et "Arts et Métiers" à Paris.

François Schuiten a été récompensé par le Grand Prix de la Ville d'Angoulême 2002 pour l'ensemble de son oeuvre. Seuls deux Belges, Jijé et Franquin, avaient reçu cette récompense prestigieuse.

En 2003, François Schuiten préside la trentième édition du Festival International de la BD d'Angoulême, qui aura lieu du 23 au 26 janvier. Pour ce 30e anniversaire, il a préparé également une installation multimédia "Le Théâtre des Images" avec Benoît Peeters. Mettant à contribution le talent scénographique de l'un et l'art du récit de l'autre, les auteurs des "Cités obscures" ont eu à coeur de présenter un projet "radicalement différent".

La consécration d'Angoulême

Cette exposition joue sur la transformation du théâtre de la ville d'Angoulême en une gigantesque boîte noire divisée par un rayon lumineux. Ce montage servira de décor à un système de projection d'images réelles et d'images virtuelles... Un évènement qui devrait faire date dans l'histoire du festival !

Le site urbicandeLe site du festival d'Angoulême

''(Article actualisé en janvier 2003.)''

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.