DRCreative Commons
Planet.fr vous emmène en balade à la pointe du Finistère pour découvrir la pointe Saint-Mathieu. Un endroit unique au monde. 
Sommaire

La pointe Saint-Mathieu : le village Plougonvelin

Tout commence à Brest. Valéry Winisdoerffer, le directeur de l'office du tourisme de Iroise Bretagne me récupère à la gare. Eau bleu turquoise, falaises de plus de vingt mètres, dauphins, phoques, îles au large, c'est un peu ce qui vous attend dans ce coin du Finistère. Direction Plougonvelin, une petite ville de 4 000 habitants, située à une trentaine de minutes de Brest. Elle est membre du réseau Sensation Bretagne, un regroupement de communes du littoral breton qui participe au développement de l'attractivité du territoire. Sur la route, j’observe la verte Bretagne et Valéry en fin connaisseur des Parisiens qui se déplacent en région m'amène droit au but : la plage. Me voilà, face à un panorama sublime. Le ciel est gris, mais la mer elle, d'une nuance de bleus magnifiques. On se rend sur la plage du Trez-Hir, c'est là où se trouve le club nautique et la piscine d'eau de mer dont il est très fier. Le sable est d'un blanc immaculé, et on voit des groupes de personnes marcher dans une eau à 13 degrés, avec une combinaison de plongée.

A lire aussi :Chaque année, en juin, des icebergs font leur défilé au large du Canada

La pointe Saint-Mathieu : la mythique Hostellerie

Après nous sommes allés près du Fort de Bertheaume, là où se déroulera mon aventure du lendemain, sur la plage du même nom. Des dizaines de bateaux de plaisance sont posés sur la mer, devant les falaises de Locmaria-Plouzané, et l'eau est toujours aussi incroyablement transparente. D'ailleurs, un pêcheur d’araignées de mer sort la tête de l'eau, le filet plein de crabes : "J'en ai pris six, mais j'aurais pu en prendre une douzaine tellement il y en a.", me confie-t-il avant de me donner l'eau à la bouche : "Là, je vais les cuire, les ouvrir et je vais faire une petite mayonnaise maison. Je vais ajouter un peu de citron et les manger.". Tout simplement ! De quoi ouvrir l’appetit. Ça tombe bien, le voyage se poursuit jusqu’à la mythique Hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu, et nous allons déjeuner face à la mer au bistrot 1954. Plus tard, j'apprendrai par le directeur de l'établissement pourquoi le restaurant s'appelle ainsi : "Ma famille est propriétaire de l'hostellerie, du bistrot et du restaurant gastronomique depuis 1954. Mes arrière-grands-parents ont lancé l'affaire, mes parents l'ont reprise et aujourd'hui c'est moi qui suis le directeur.", confie Tanguy Corre, qui s'occupe principalement de la communication alors que sa sœur Nolwenn est chef au restaurant gastronomique. L'endroit fait aussi Spa, pour celles et ceux qui sont férus de massage. Bon moment garanti !

La pointe Saint-Mathieu : la star locale, c'est son phare

Après le déjeuner et le massage, j'ai vécu mon deuxième moment fort de la journée avec la découverte du phare Saint-Mathieu, accompagné de la gardienne de la mémoire du phare, Adèle. Nous avons monté les 163 marches au pas de course. Une fois au sommet, la magie opère. Le vent est puissant, mais qu'importe, la vue des différentes côtes, des phares, et des îles (Ouessant, Molène) ainsi que la Pointe du Raz suffit à me faire oublier les rafales. L'expérience là-haut était vraiment forte, et le soir venu, j'ai passé une partie de ma soirée à regarder cette lentille capable d'éclairer jusqu'à 55 km au loin pour que les bateaux puissent s'orienter.

Pour les amoureux de l'édifice, sachez qu'il existe une route des phares, dont fait partie Saint-Mathieu. Deux autres ont retenu mon attention : le phare de l'île de Sein, parce qu'il est le plus grand d'Europe, et le phare du Petit Minou, pour l’originalité de son nom.

En plus du phare, la pointe Saint-Mathieu possède d'autres intérêts comme la visite de l'ancienne abbaye, le Cénotaphe, une portion du GR34, une ferme bio et le Musée mémoire 39-45. Le Musée est situé dans un ancien blockhaus du commandement allemand dont Aurélien et Clément Coquil ont recréé l’ambiance, en se basant sur des témoignages, des reconstitutions historiques… On y trouve notamment une salle où l'on se retrouve en immersion comme si l'on vivait un bombardement chez une famille. C'est très bien fait.

La pointe Saint-Mathieu et l'experience de l'accro-rocher

C’est pour l’accro-rocher que j’étais venu et j’ai eu l’occasion de découvrir la pratique après la visite du phare. Je n’ai pas été déçu. "C'est le même principe que l'accro-branche, sauf que c'est sur des rochers, avec deux ilots, la mer autour, et deux tyroliennes qui passent au-dessus de la mer.", introduit Eric Guillarmo, le fondateur de Bertheaume Iroise aventure. Pour avoir fait de l'accro-branche auparavant, je dirais que c'est moins intense dans l'effort, mais que les sensations sont beaucoup plus puissantes. J'y reviendrai.

Valéry a bien fait les choses puisque pour m'accompagner il a fait venir Gaëlle Avila et Nicolas Le Men. Gaëlle est professeur de dessin et d'arts plastiques. Elle expose aussi ses propres œuvres dans la région, tout comme Nicolas, qui est lui photographe. Il connaît parfaitement la région. Ils m’ont aidé à prendre des photos pour illustrer la beauté du panorama. Gaëlle n'était pas très rassurée quand même, car elle savait seulement qu'elle allait donner de sa personne pour m'accompagner, mais sans vraiment savoir de quoi il s'agissait. En pratique se succèdent des pont népalais, des tyroliennes. La sensation de liberté est totale.

Certains passages sont plus complexes que d’autres. Il y a un parcours vert, pour tous, et des variantes, bleues, rouges, et une section noire. "A l'âge de 27 ans je suis parti en Savoie. L'hiver j'étais moniteur de ski et l'été je travaillais sur un parcours d'accrobranche", précise Eric Guillarmo. Ils demandent parfois d’être inventif et de travailler avec la roche pour avancer et j’ai parfois été mis en difficulté. Je dois bien avouer que j'ai fait semblant d'attendre Nicolas, qui était derrière moi, parce que je savais pas bien comment me sortir de cette affaire. Il aura un sourire en lisant ces mots.

Passé ce moment nous avons une vue imprenable sur la falaise naturelle de Plougonvelin. C'est juste magnifique. En plus de se donner sur un parcours assez technique et ludique, on peut profiter du paysage qui s'offre à nous. "Il nous est déjà arrivé de voir des dauphins et des phoques juste à côté, quand on traverse. C'est magique", raconte Thomas, le guide qui nous accompagne pendant notre parcours.

La pointe Saint-Mathieu : des descentes et des reliefs impressionnants

Ce n’est pas l’unique relief remarquable que j’ai pu observer lors de ce parcours. Le moment le plus fort, selon moi, c'est la descente dans une crevasse, via des escaliers. Un drôle de caillou fait office d'entrée. Valéry et Gaëlle partent en éclaireur et je les entends s'émerveiller en descendant. C’est effectivement grandiose. Nous nous trouvons entre deux immenses blocs rocheux où il y a juste la place de passer un corps. De quoi se prendre pour des spéléologues ! La descente donne sur un nouveau pont de singe qui renvoie sur un autre pont tibétain. Ensuite, on remonte un peu en faisant le tour de l’îlot. Il ne reste plus qu'à escalader une dernière portion pour arriver en haut du fort de Bertheaume. On aperçoit la plage du même nom, celle où j'avais vu le pêcheur d'araignées de mer la veille. Enfin, on arrive au sommet de l’îlot. Le vent est puissant et la vue sur la côte est sublime avec les falaises escarpées. Il nous reste plus qu'à monter un filet et à prendre une dernière tyrolienne pour en conclure le parcours. La dernière virée sur la tyrolienne est géniale, car on est encore plus haut que la première, à 20 mètres du sol au moins et elle est plus longue. Après 1h30 d'effort, nous avons réussi notre premier accro-rocher maritime.

Bertheaume Iroise aventure :

Site Internet : bertheaume-iroise-aventure.frAdresse : Rue de Bertheaume,29217 PlougonvelinTéléphone (réservation obligatoire) : 02 98 48 26 41

Du 04 avril au 30 septembre :Durant les vacances : tous les joursHors vacances scolaires : du mercredi au dimancheDéparts toutes les 1/2h entre 10h/11h et 13h30/17h

Se rendre à Plougonvelin :

TGV ou avion jusqu'à Brest, puis voiture de location ou bus.

Hôtellerie – restauration :

Hostellerie de la pointe Saint-Mathieu :

Site Internet : pointe-saint-mathieu.comAdresse : 7 Place Saint-Tanguy29217 PlougonvelinTéléphone : +33(0)2 98 89 00 19

Pour plus d'informations : Sensation Bretagne : www.sensation-bretagne.com