De Bordeaux à la Dordogne, il n'y a qu'un pas. De Libourne, à Saint-Emilion en passant par de nombreux petits coins de paradis, nous avons parcouru ce coin de Gironde. Activités insolites, nourriture authentique et phénomènes naturels improbables, voilà qui compose le voyage qui vous attend.
©Gironde Tourisme

Du vin, des vignes, de l’eau et encore du vin. Au départ de Bordeaux, majestueuse cité bordée par la Garonne, pour rallier la Dordogne, les décors sont des cartes postales et les personnages sont incroyablement passionnants.

Libourne, au coeur du vignoble, à la confluence des eaux

Tenez par exemple, Olivier Pedarros, à Libourne. Ce marin de l’estuaire de la Gironde propose une balade à partir du nouveau port de la charmante cité girondine. On embarque sur son modeste bateau où les bouteilles n’attendent plus que le tire-bouchon pour s’offrir au palais du voyageur éphémère, curieux de savoir ce qu’il va découvrir. Deux possibilités : la Dordogne ou l’Isle. Oui, car c’est bien à la confluence du fleuve et de son affluent que se trouve Libourne.

Sur l’Isle, la balade est douce, intime et presque secrète. Olivier prend le temps de décrire l’histoire de la ville, celle des berges, de décrire ce pour quoi il aime partager ses escapades ici : la nature, les oiseaux, l’eau.

©Stéphane Klein

L’autre choix c’est la Dordogne, avec une découverte des plus étonnantes pour qui ne connaît pas la star locale : le mascaret. Ce n’est pas un bon vin local, comme il en existe de nombreux aux alentours. C’est en fait une danse pas comme les autres. Celle de l’eau qui ondule lorsque la marée remonte la Dordogne, une vague magique que l’on voit au loin et qui rencontre le bateau d’Olivier, toujours aussi émerveillé par ce phénomène naturel, et que dire de ceux pour qui c’est la première fois : fabuleux. Les surfeurs les plus téméraires prennent leur longboard pour surfer la vague qui peut durer de longues minutes. Chaque année, du côté de Saint-Pardon, le dernier week-end de septembre, une fête est organisée pour voir surfeurs, kayakistes et autres embarcations prendre la vague. Le mascaret ne laisse pas insensible. C’est la nature qui s’exprime et rappelle à l’homme que c’est elle qui décide. D’un coup, on se sent tout petit. De retour sur la terre ferme, Olivier partage un verre avec ses hôtes avant de les quitter. Libourne, sublime Bastide qui se découvre à pied, offre un merveilleux point de départ pour ce voyage au fil de l’eau.

 

À quelques encablures de là, toujours dans le pays libournin, nous vous proposons une pause fraîcheur et culture au moulin de Porchères, un véritable coin de poésie posé là au bord de l’Isle. Ici, on découvre l’une des plus belles minoteries de l’Aquitaine, comprenez moulin. Prenez le temps aussi de mettre la main à la pâte en participant à l’atelier "fabrique ton pain !", une miche que vous pourrez déguster ensuite lors d’un repas à la guinguette au bord de l’eau où une nouvelle activité vient d’arriver : la balade à Vél’eau. Avis aux timides, l’embarcation est stable et la balade à pédale délicieusement douce..

 Dans la région, ce ne sont pas les activités qui manquent. Dégustations et découvertes de caves et châteaux dans le Saint-Emilion, notamment le château Bozelle, qui propose un excellent rosé « P’tit Ferret », Visite du château de Vayres, drôle d’édifice qui mélange les styles architecturaux, une promenade en side-car à la rencontre d’un pêcheur qui vous parlera de la pêche au carrelet, méthode ancestrale. Il y en a pour tous les goûts.

 

Vidéo : Alerte ! Prolifération d'algues sur tout le littoral français

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.