Les cagnottes en ligne existent depuis près de dix ans. Financer un cadeau ou un don en commun est aujourd’hui grandement facilité par ce type de plateforme. Cependant, certaines sont moins onéreuses que d’autres …

Une cagnotte en ligne est un moyen efficace de récolter rapidement une importante somme d’argent. Il est néanmoins difficile de s’y retrouver face aux innombrables plateformes existantes. Capital s’est penché sur la question et a recensé les principaux sites offrant les services les moins chers. Pour cela, le mensuel économique s’est basé sur deux types de quête : une de 400 euros collectés par 10 participants, la seconde de 4000 euros réunis par 40 contributeurs. En effet, la commission peut varier selon le montant récolté et le nombre de participants, explique Capital.

Des résultats surprenants…

Paradoxalement, les deux cagnottes en ligne les plus connues, Leetchi et Le Pot commun, font partie des plateformes les plus onéreuses. Leetchi a un taux de commission de 2,9% pour les cagnottes de plus de 2000 euros et jusqu'a 4% pour les cagnottes inférieures. Les taux sont similaires chez Le Pot commun. Cependant, lorsqu’une cagnotte récoltée sur l’une des deux plateformes est dépensée chez un de leurs distributeurs partenaire (Amazon, Relais & Château, Wonderbox …), le service devient alors totalement gratuit. 

La plateforme la moins chère est Cagnotte.me. Son taux de commission est de 1,9% et celui-ci peut même descendre jusqu'à 0,9% si les sommes récoltées sont récupérées via l’application Lydia, qui fait partie du même groupe. 

Publicité
Certaines plateformes, comme Colleo ou Cotizup, ont choisi un système avec un paiement fixe (en dehors de la commission) réglé par chaque contributeur, soit respectivement 0,5 et 0,25 euros, indique Capital. Cela peut s’avérer intéressant lorsque les sommes déposées sont importantes mais beaucoup moins avec de faibles contributions.

Vidéo sur le même thème : Appel au don pour Lyana

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet