< Retour à l'article

3 - Quid des obligations ?

3/5
SUIVANT3 - Quid des obligations ?

Là encore, poursuit Capital, de nombreux épargnants pourraient perdre de l'argent. La hausse des taux des longs (utilisée pour le calcul du rendement des obligations), bien que probable, devrait être modeste. Il n'est pas dit qu'elle puisse offrir une rentabilité supérieur à l'inflation. Soyez vigilants, d'autant que les obligations anciennes acquises pourraient voir leurs capacités rémunératrices chuter si de nouvelles les remplacent.

3 - Quid des obligations ?
4 - Vos crédits immobiliers vous coûteront plus cher
5 - Quels placements éviter pour ne pas voir ses bas de laine s'effiler ?