Votre rapport à l'épargne pourrait bien changer cette année. Et pour cause ! Entre l'inflation qui grimpe et la crise sanitaire, il y a du soucis à se faire...
Placements : les évolutions à guetter en 2021

L’inflation est de retour ! Et les épargnants ont donc largement matière à s’inquiéter… puisqu’il s’agit-là de leur ennemi le plus naturel. Ou, a minima, d’une menace réelle sur leurs finances. La vraie question, souligne d’ailleurs Le Monde, est d’ores et déjà posée : le phénomène est-il transitoire ? Si oui, l’angoisse ne devrait pas durer. Est-il pérenne ? Auquel cas, la situation pourrait s’avérer nettement plus dramatique pour les bas de laine des Françaises et des Français. Hélas, la réponse n’est pas (encore ?) évidente et le débat fait rage.

A la fin du mois de mai, poursuit le quotidien du soir, les prix à la consommation avaient grimpé de 5% sur une année glissante aux Etats-Unis. En zone euro, note le journal La Croix sur son site, la poussée de fièvre était de 3% en août. C’est plus que ce que n’en voulait la Banque centrale européenne (BCE), qui avait fixé les objectifs d’inflation sur le sol de l’Union à 2%. Le phénomène, nul ne peut en douter, est mondial. Reste donc à comprendre quel sera l’impact exact de ce phénomène en France… Plus d’informations à ce sujet dans notre diaporama.

Peut-on protéger son épargne de l’inflation ?

Rappelons cependant qu’il est possible de protéger son épargne en cas de période inflationniste. Cela passe par le choix de placements spécifiques, qu’il fait bon privilégier, indique la banque Boursorama sur son site d’informations. Pensez donc à l’or ! Il s’agit d’une valeur refuge “traditionnellement utilisée comme rempart contre l’inflation”, notamment parce que “son cours tend à s’apprécier aussi vite, voire bien plus vite que l’augmentation des prix”. A bon entendeur…

Vous pouvez aussi opter pour l’immobilier ou les matières premières. En bref, des actifs tangibles.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.