2. Choisir le papier abrasif

Il est important de savoir que la réussite d'un ponçage ne repose pas uniquement sur la méthode d'application. En fait, un bon ponçage commence par le bon choix de l'abrasif. Qu'il soit réalisé à la main ou à la machine, c'est le matériau à traiter et l'ampleur du travail qui déterminent la nature de l'abrasif:

- Le papier de verre: Pour être efficace, il doit s'employer sur une surface plane (sans variation de niveau) et sèche. Très robuste et raide, il convient parfaitement au bois et au plâtre. Papier de verre à gros grain ou à grain fin, adaptez votre choix en fonction de la finition souhaitée.

- La laine d'acier: C'est l'abrasif par excellence du menuisier! La laine d'acier permet de poncer, de décaper ou d'égrener le bois sans le rayer.

- Les abrasifs sur toile (corindon, émeri...): Ils sont parfaits pour les surfaces dures et irrégulières. S'ils sont plus adaptés aux métaux, ils peuvent également s'utiliser sur du bois. Enfin, notez que les abrasifs sur toile sont souples mais, solides.  

- La râpe à bois: C'est du solide! Quasi incassable, la râpe à bois traite le plastique et le bois. Elle va vous être utile pour un ébavurage (c'est-à-dire retirer les bavures) mais, aussi pour un ponçage très léger.

- Le papier au carbure de silicium: Il est d'une très grande qualité! Cet abrasif est l'outil indispensable pour la finition des surfaces peintes ou vernies mais, il s'emploie aussi sur du métal. Attention: il n'est pas recommandé pour les bois bruts.

- Le papier à l'oxyde d'aluminium : C'est l'alter égo du papier de verre en plus solide. Il est donc plus efficace et... plus cher. Adapté aux surfaces planes et sèches, au bois ou au plâtre par exemple, le papier à l'oxyde d'aluminium est préconisé pour les mêmes usages.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.