Près d'un an après la disparition de Delphine Jubillar, son mari a enfin été entendu devant deux magistrates au sujet des accusations qui pèsent sur lui. D'après une information du Parisien, la vie intime et amoureuse du couple a été au cœur de bien des révélations.
Delphine Jubillar : cette lingerie fine qu'elle aurait dissimulé avant sa disparitionAFP
Sommaire

Nouvelle étape dans l'affaire Delphine Jubillar.  Dix mois après la disparition de l'infirmière, survenue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, son mari a été entendu par les magistrates pour la première fois depuis son incarcération pour "meurtre sur conjoint". Pour rappel, la mère de famille vivait dans le petit village de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Seulement voilà : la trentenaire était très attachée à ses enfants et sur le point de commencer une nouvelle vie avec un homme qu'elle avait rencontré quelques mois auparavant. En instance de divorce, elle n'avait aucune raison de vouloir tout quitter. Ainsi, les enquêteurs ont rapidement délaissé l'hypothèse d'un départ volontaire au profit de la piste criminelle... Avant de remonter jusqu'à Cédric Jubillar, l'époux de la disparue.  

Le 15 octobre, donc, l'artisan plaquiste comparaissait devant les juges d'instruction Audrey Assemat et Coralyne Chartier. Selon Le Parisien, de nombreux sujets ont été abordés : les problèmes financiers du couple, la surveillance de Cédric à l'égard de Delphine... Mais aussi leur vie sexuelle et amoureuse. Une discussion durant laquelle le suspect a dévoilé de nombreux détails sur leurs relations intimes. Selon le père de famille, de nombreux éléments justifient le fait que Delphine souhaite le quitter : "J’ai pas de CDI, l’argent ne rentre pas au bon moment, j’ai pas de voiture fixe, j’ai pas de permis, je ne sais pas parler et je fais que crier, énumère-t-il. J’essaye de la reconquérir, de redevenir le mari idéal, mais ça donne rien", explique-t-il.

Delphine Jubillar : "Elle devait avoir un minimum d'amour pour moi"

Des éléments de l'enquête, notamment le témoignage d'une des meilleures amies de Delphine, semblent indiquer que le couple n'a pas eu de relation sexuelle depuis le 14 septembre 2020, jour où Cédric a soufflé sa 33ème bougie. De son côté, le suspect affirme devant les magistrates avoir eu trois relations sexuelles avec sa femme entre le mois de septembre et sa disparition : "Malgré qu’elle était folle amoureuse de son amant, elle devait avoir un minimum d’amour pour moi et un minimum d’envie", déclare-t-il.

Le mari de la disparue évoque également des jouets intimes appartenant à Delphine, qu'il aurait "repris"...

Delphine Jubillar : ces jouets coquins repris par Cédric

Lors de son échange avec les deux juges d'instruction, Cédric Jubillar a donné de nombreux détails sur sa vie sexuelle avec la disparue. Parmi eux, des sextoys que le suspect aurait repris à sa femme durant le mois de novembre 2020. Il les aurait caché, chose qu'il assume totalement, afin qu'elle ne les utilise plus après leur séparation. "C’est moi qui lui avais acheté, donc si elle en voulait, elle avait qu’à aller s’en acheter (…) Je reprenais mes jouets vu que c’est moi qui les ai achetés", note-t-il. 

Il est également question de pièces de lingerie retrouvées dans un endroit surprenant...

Delphine Jubillar : Cédric aurait retrouvé de la lingerie dans les affaires de leur fille

Au cours de son audition, Cédric Jubillar raconte avoir eu une dispute avec sa femme, au sujet de lingerie fine découverte dans les affaires d'Elyah, la cadette de la famille Jubillar. "Je lui fais une scène parce que ça veut dire qu’elle a un amant, donc qu’elle me ment (...) L’existence d’un amant, je m’en moque un peu", affirme-t-il. "Je suis le seul et unique homme dans sa vie et je suis le premier, donc je me dis que si elle peut aller voir ailleurs et qu’elle me revienne en voyant que c’est nul, tant mieux", poursuit le suspect.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.