Il a perdu ses deux enfants dans le drame de l'autoroute A7. Qui est Rachid, le mari d'une des femmes présentes dans la voiture ?
Accident sur l'A7 : Rachid "nous a donné une leçon de courage"AFP
Sommaire

Rachid est lui aussi une victime du drame de l’autoroute A7. Lundi 20 juillet, neuf membres d’une même famille originaire de Vénissieux, dans le Rhône, et de région parisienne, ont pris l’autoroute du Soleil à bord d’un Renault Grand Scénic, mis en circulation en 2005. Peu après 19 heures, la voiture est violemment sortie de route avant de terminer en tonneaux et de s’embraser.

Accident d’une famille sur l’autoroute : Rachid n'était pas dans la voiture

Selon les premières conclusions des experts, une panne du turbo du véhicule serait en cause. Elle aurait provoqué un emballement du moteur puis son embrasement, selon le parquet. "Le conducteur se trouvait alors dans la quasi-impossibilité d’arrêter le moteur, car la panne neutralise tous les systèmes d’assistance du freinage, d’où une sensation d’un freinage qui ne fonctionne pas, évoquée par le conducteur avant qu’il ne perde connaissance", a précisé Alex Perrin, procureur de la République de Valence.

Interrogé par BFMTV, l’avocat de la famille, maître Nicolas Cellupica, attend que Renault réponde "de ses actes et ses responsabilités". "Le problème est technique, il n’y a pas de faute humaine, c’est un emballement du moteur en raison d’un problème du turbo qui a déclenché l’incendie", a-t-il ajouté.

Le conducteur du véhicule était un père de famille et voyageait avec son épouse et leurs quatre enfants. Ils étaient aussi accompagnés de la soeur de la femme et de ses deux enfants. En tout, il y avait donc six enfants et trois adultes à l’intérieur du véhicule. La belle-sœur du couple n’était pas accompagnée de son mari ce jour-là, qui se trouvait, lui, en région parisienne. Alors que sa femme lutte contre la mort, cet homme a déjà perdu ses deux enfants.

Accident d’une famille sur l’autoroute : "Rachid a perdu deux enfants"

"Rachid a perdu deux enfants dans l’accident, Maryam 8 ans et Youcef, 12 ans", a expliqué au Parisien Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon. "C’est émouvant de voir ce père serrer contre son cœur la robe de sa fille décédée", a-t-il ajouté auprès du quotidien francilien, concluant : "J’en avais les larmes aux yeux. C’est tellement douloureux de le voir se demander si ce qui lui arrive est vrai ou pas".

Mercredi 22 juillet, presque un millier de personnes se sont réunies à la grande mosquée de Lyon afin de rendre hommage aux cinq enfants disparus dans l’accident. Comme l’explique Le Parisien, Rachid a tenu à prononcer un discours devant l’assemblée et ce dernier a ému de nombreuses personnes. Kamel Kabtane raconte au quotidien francilien : "On voit aujourd’hui une famille déchirée, un père qui a perdu ses enfants, qui va peut-être perdre sa femme et qui nous donne une leçon".

Selon lui, "la façon dont il a abordé et exprimé les choses est pour nous une leçon de vie. Il montre qu’au-delà de la souffrance, il y a autre chose, peut-être un être supérieur qui est là pour donner et pour reprendre". Il évoque également le courage de cet homme.

Accident d’une famille sur l’autoroute : "Il nous a donné une leçon de courage"

Interrogé par Le Parisien, Kamel Kabtane a salué le courage de Rachid, expliquant que "ce père qui a perdu ses deux enfants nous a dit que Dieu avait donné la vie et l’avait reprise, qu’il supportait cette situation mais que c’était très dur pour lui". "Il nous a donné une leçon de courage", conclut-il auprès du quotidien francilien. Les personnes présentes pour cet hommage ont également tenu à saluer la mémoire du conducteur, des six enfants et des deux femmes. Ils ont évoqué des enfants "super-gentils" et une femme "tellement pieuse, gentille, simple".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.