Des millions de Français peuvent profiter de cette corne d'abondance. Voici ce qu'il faut savoir pour en tirer le meilleur parti.
IllustrationIstock

Epargne salariale : de quoi s’agit-il ?

Grâce à la suppression du forfait social (une taxe patronale), le nombre de salariés travaillant dans des entreprises de moins de 250 salariés et pouvant profiter d’une offre d’épargne salariale devrait augmenter de 3 millions d’ici 2020. C’est donc le bon moment pour s’intéresser à ces dispositifs.

Ils permettent aux salariés présents depuis au moins 3 mois dans une entreprise d’investir leurs primes d’intéressement, de participation ou l’abondement sans qu’elles soient taxées à l’IR. Seuls les prélèvements sociaux sont dus.

Les salariés peuvent réaliser des versements complémentaires dans la limite d’un plafond correspondant au quart de leur salaire. En 2019, cet "abondement" peut aller jusqu’à 3241 euros (8% du plafond annuel de la sécurité sociale) dans le cas d’un PEE (Plan d’Epargne entreprise) et à 6483 euros (16% du plafond) avec un Perco (Plan d’Epargne pour la Retraite Collective).

Vidéo : À quoi servent vos impôts ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.