Pour mettre un terme à la déshérence des contrats d'épargne retraite supplémentaire, les députés ont adopté une proposition de loi en Commission des affaires sociales. Elle pourrait vous permettre de retrouver vos vieux contrats.
Epargne retraite : enfin une bonne nouvelle !IllustrationIstock

Certains oublis peuvent faire perdre beaucoup d’argent aux Français. D’après l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), 13,3 milliards d’euros dormiraient en effet sur des contrats d’épargne retraite supplémentaire non liquidés. Cela s’explique par une méconnaissance des droits des salariés. Les entreprises peuvent en effet avoir contracté un produit à adhésion collective, sans que les employés n’en soient informés. Ainsi, à leur départ, l’épargne placée tombe dans l’oubli.

Pour remédier à cette situation ubuesque et mettre fin à cette déshérence des contrats d’épargne retraite supplémentaire non liquidés après 62 ans, les députés ont adopté ce mardi 16 juin la proposition de loi (PPL) nº 2782 en Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, rapporte Capital.

Epargne retraite : vous allez pouvoir retrouver vos vieux contrats

A l’origine de ce texte se trouvent le vice-président de la commission des finances au Palais Bourbon, Daniel Labaronne, ainsi que 17 élus La République en marche (LREM). Ensemble, ils entendent imposer aux assureurs le transfert de l’ensemble des informations des assurés au Groupement d’intérêt public (GIP) Union Retraite.

Objectif : permettre aux actifs et aux retraités de s’informer, voire retrouver leur vieux contrat d’épargne retraite supplémentaire "perdus de vue" : article 83, article 39, Perp, Madelin, Perco, PER… et ainsi remettre la main sur des économies.

De quelle manière et quand les assurés pourraient-ils alors être informés ?

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Placements 2020 : zoom sur le PER 100%

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.