L'assurance vie : un autre bunker pour placer son épargne 

Si l’on veut réduire le risque sur les capitaux placés à un niveau proche de zéro, les capitaux sont à verser sur un fonds en euros. En 2018, les meilleurs ont délivré un rendement de 2%, avec une pointe à 2,5% pour certaines polices (Epargne Retraite 2/Allianz Asac-Fapès, etc.) Evidemment ces performances ne sont pas mirobolantes, mais c’est le prix de la sécurité.

L’autre point fort de l’assurance vie est qu’elle place une partie de l’épargne accumulée à l’abri de l’appétit du fisc en cas décès du souscripteur. Si les primes ont été versées avant 70 ans, les sommes transmises sont exonérées de droits de succession à concurrence de 152.500 euros (par bénéficiaire désigné).

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.