Sommaire

Jeux d’argent : quels placements effectuer avec 100 000 euros de gains ?

Vous venez de gagner 100 000 euros et souhaitez optimiser vos placements ? Voici les quelques solutions que préconise Philippe Crevel.

"Diversifiez vos placements et renforcez ce que vous possédez." Voici les premiers conseils que nous donne le spécialiste des questions macroéconomiques. Toutefois, à ce niveau d’investissement, il convient de porter une attention particulière à la fiscalité. Le fisc peut en effet amoindrir sensiblement la rentabilité d’un produit.

Ainsi, toujours en fonction de votre profil, (âge, patrimoine existant, revenus, objectifs de vie…), listez les placements et investissements qui vous intéressent. "Pensez à mettre de l’argent de côté pour votre retraite. Prenez date en la matière et renseignez-vous sur les nouveaux plans d’épargne retraite lancés le 1er octobre dernier dans le cadre de la loi PACTE, pour des épargnes à plus long terme." Ces nouveaux produits ont été harmonisés et possèdent en effet des règles plus souples.

L'immobilier fait partie de vos projets ? "Si vous n’êtes pas encore propriétaire, investir une partie de vos 100 000 euros peut être un bon apport pour acquérir votre résidence principale. Cela vous permettra de plus de bénéficier d’un taux faible", bien qu’il le soit déjà actuellement "Vous pourrez ainsi emprunter dans de bonnes conditions", assure le Fondateur de la société d’études et de stratégies économiques, Lorello Ecodata.

Vous souhaitez acheter une résidence secondaire avec vos gains ? Avant de vous lancer, réfléchissez-bien en amont. "Si vous ne louez pas, ce bien peut vous coûter cher", prévient Philippe Crevel. "Dans le cas d’un investissement locatif, compte tenu du niveau du coût de l’immobilier, veillez à bien choisir la ville en fonction des rentabilités possibles, à identifier et étudier l’ensemble des contraintes attenantes : gestion du locataire, charges liées à la taxe foncière et éventuellement à la copropriété."

Il estime par ailleurs qu’il est plus intéressant de placer le reste de vos gains sur des produits d’épargne. Si vous avez moins de 55 ans, pourquoi ne pas prendre des risques modérés ou non (en fonction de votre profil) en ouvrant un PEA. Le plan d’épargne en action est en effet faiblement fiscalisé (17,2% de CSG au bout de 5 ans). Il comporte une part de risque, mais offre des potentiels de rendement. Les contrats en unités de compte (contrats au sein desquels l'épargne est investie sur des supports financiers de diverses natures) peuvent aussi vous séduire.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.