Pour ne pas payer trop d'impôt, des mesures d'optimisation doivent être effectuées. Attention toutefois, car celles-ci dépendent de vos derniers versements sur votre Plan d'épargne retraite populaire. Voici pourquoi.
IllustrationIstock

Qui dit prélèvement à la source, dit aussi "année blanche" pour l’épargne retraite ? Afin d’éviter que les épargnants ne déposent rien sur le Perp en 2018, et multiplient les versements en 2019, un dispositif spécifique de déduction a été pensé : les sommes effectuées en 2019 sur un Perp ou autres produits assimilés ne seront déductibles de vos revenus imposables qu’à hauteur de la moyenne de vos versements de 2018 et de 2019, dans la mesure où vos dépôts de 2018 ont été moindres que ceux de 2017 et de 2019, rapporte Capital.

Épargne retraite : ne versez rien cette année dans les cas suivants

Signification ? Si vous avez versé 3 000 euros sur votre Perp en 2017, zéro l’année dernière, puis 3 000 euros cette année, seuls 1 500 euros pourront être déduits de vos revenus imposables de 2019. Et ce, même si vous avez déposé le double.

Vous n’avez rien ou versé moins qu’en 2017 sur votre plan d’épargne l’an ? Mieux vaudra alors ne rien épargner d’ici la fin de cette année et reprendre les versements seulement en 2020. Vous pourrez ainsi bénéficier de plusieurs enveloppes de déduction : 2018 et 2019 (non utilisés) et 2020.

Toutefois, cette règle ne s’applique pas à tout le monde.

Épargne retraite : renflouez votre Perp d’ici la fin d’année dans les cas suivants

Vous n’aviez pas de Perp en 2017 ou vous êtes abstenus de l’alimenter dans l’attente de la mise en place du prélèvement à la source en 2018, finalement entré en vigueur en 2019 ? Bonne nouvelle, la mesure citée ci-dessus ne vous concerne pas, que vous ayez ou non alimenté votre Perp en 2018.

Vous pouvez donc aisément effectuer des versements cette année ou, pour ceux qui n’en ont pas encore, en ouvrir un et l’approvisionner. L’ensemble des sommes versées jusqu’au 31 décembre 2019 seront bien totalement déductibles de vos revenus imposables, dans la limite de votre enveloppe de déduction de 2019 mais aussi celle de 2017 et/ou 2018, si elles n’ont pas été totalement utilisées.

Quant aux épargnants qui ont versé les mêmes sommes sur leur Perp en 2018 et 2017, ils ne sont pas non plus touchés par cette mesure anti-optimisation. Ils peuvent ainsi déposer ce qu’ils souhaitent sur leur plan d’épargne cette année.

Si vous n’avez pas de Per Individuel, c’est le moment d’en ouvrir un, et de l’alimenter avant le 31 décembre prochain. Le dispositif précité ne s’applique en effet pas aux versements émis sur ce nouveau produit, commercialisé depuis le 1er octobre dernier. Les sommes versées seront déductibles de vos revenus imposables de 2019, dans les mêmes limites que celles versées sur un Perp.

Vous possédez déjà un Perp ? Transférerez-le sur un Per Individuel. Vous pourrez ainsi jouir des nombreux avantages qui y sont associés, comme la possibilité de récupérer la totalité de votre épargne à la sortie sous forme de capital (au lieu de 20% avec un Perp)

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Le lancement du nouveau Plan d'Épargne Retraite (PER)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.