Si le livret A reste l'épargne de précaution préféré des Français, il ne protège plus de l'inflation. Sur quels contrats est-il alors le plus judicieux de placer votre argent en fonction de votre profil, et comment optimiser votre rentabilité ?
Epargne : combien faut-il verser sur chaque produit ?IllustrationIstock

Livret A, PEL, plans d’épargne retraite… Les offres de produits financiers ne manquent pas. En tête, les dépôts d’argent sur le livret A : 13 milliards d’euros déposés sur les sept premiers mois de l’année, selon les chiffres publiés par la Caisse des dépôts. Soit déjà plus qu’en 2018 où la collecte n’a atteint que 10 milliards pour l’ensemble de l’année, rapporte Le Figaro.

Même si, pour la première fois en 20 ans, la part de la population possédant un livret A a diminué depuis 2015 (85,6%), ce placement demeure le pilier de l’épargne de précaution. 73,2% des Français déclarent qu’au moins un membre du foyer en possède un, d’après le rapport "patrimoine" de l’Insee, publié en décembre 2018. Par ailleurs, afin de réorienter l'épargne des foyers vers des placements plus "productifs" comme les actions ou les unités de compte des contrats d'assurance-vie, le gouvernement a décidé fin décembre 2018 de geler son taux de rendement à 0,75% jusqu’à fin janvier 2020. Il devrait même être abaissé à 0,50%. Il ne protège donc plus de l’inflation, et fait perdre de l’argent aux épargnants, note le site Mon financier.

Pourtant, toujours selon l’étude de l’Insee, 83,4% des ménages indiquent avoir au moins un livret d’épargne réglementée. D’ailleurs, hors compte-chèques, la popularité du livret défiscalisé dépasse de loin celle de l’assurance vie (39%), de l’épargne logement (33%), ou des produits boursiers et autres valeurs mobilières (16%).

Comment expliquer ce phénomène ?

Epargne : des achats reportés

"Avec la crise des gilets jaunes, de nombreux ménages ont reporté des achats en particulier durables, ce qui a conduit à augmenter la poche d’épargne de précaution", indiquait en août dernier Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Épargne, dans les colonnes du quotidien. D’après lui, les ménages continuent à placer leur argent sur ces produits malgré leur faible taux de rendement.

Interrogé par Planet, l’économiste estime toutefois que pour faire face aux dépenses courantes "mieux vaut déposer son argent sur le livret A, plutôt que de le laisser dormir sur les dépôts à vue à 0%. 400 milliards d’euros restent en effet sur des comptes courants".

Combien faut-il cependant y épargner sans toutefois créer encore plus de liquidités ?

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Le lancement du nouveau Plan d'Épargne Retraite (PER)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.