D'après une étude publiée ce lundi, des ossements récemment exhumés en Tanzanie (Afrique) ont permis de faire la découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure herbivore géant.
© Getty Images (illustration)

Des ossements récemment exhumés en Tanzanie (Afrique) ont permis de faire la découverte d'une nouvelle espèce de titanosaure herbivore qui vivait il y a près de 100 millions d'années, a rapporté ce lundi une étude publiée par le Journal of Vertebrate Paleontology. Ce dernier a été baptisé Rukwatitan bisepultus en raison d'une falaise du bassin Rukwa, située à l'est du pays, où des morceaux de son imposant squelette ont été trouvés.

A l'instar du Dreadnoughtus schrani découvert la semaine passée en Patagonie (Argentine), le Rukwatitan bisepultus devait peser, lui aussi, le poids de plusieurs éléphants. Néanmoins, les paléontologues estiment que le spécimen tanzanien devait être un peu moins imposant que son cousin argentin.

A lire aussi :"Un colossal manque de chance" aurait en fait eu raison des dinosaures

Quand l'Afrique et l'Amérique latine n'était qu'unCe genre de découverte n'est pas monnaie courante sur le continent africain. En effet, seul quatre fossiles de titanosaures y ont été trouvés contre une trentaine en Amérique latine. Selon Eric Gorscak, en thèse de biologie à l'université de l'Ohio (Etats-Unis), cela s'explique par le fait que les deux continents se soient séparés "au cours de la première moitié du Crétacé supérieur". Par ailleurs, ce dernier estime aujourd'hui que le trésor que représente le Rukwatitan bisepultus va pouvoir permettre de "combler un fossé important" en termes de connaissance sur cette époque.

Vidéo sur le même thème : Le squelette du plus gros dinosaure reconstitué par des chercheurs américains

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.