Les premiers relevés ont indiqué que le puissant séisme survenu le 25 avril dernier au Népal avait déplacé le plus haut sommet du monde de trois centimètres vers le sud-ouest.

Qui a dit qu’on ne pouvait pas déplacer des montagnes ? Selon les relevés de l’Administration nationale chinoise d’études, de cartographie et d’information géologique, le mont Everest a été décalé de trois centimètres vers le sud-ouest après que le double séisme de magnitude 7,8 a frappé le Népal en avril dernier.

À lire aussi - Everest : visite guidée comme si vous y êtiez

Selon une étude de cette administration relayée par 20 minutes, le plus haut sommet du monde (8 848 mètres) s’est élevé de trois centimètres au cours des dix dernières années, à raison de 0,3 centimètre par an. Il s’est également déplacé de 40 centimètres vers le nord-est, au rythme de quatre centimètres par an.

Un mouvement "normal"

L’Everest "se déplace constamment vers le nord-est et le séisme lui a fait faire un petit bond dans la direction opposée", a déclaré Xu Xiwei, le vice-directeur de l'Institut de géologie de l'administration chinoise chargée des séismes. Aussi, il considère que ce changement de direction est tout à fait "normal".

En revanche, le deuxième séisme survenu au Népal le 12 mai dernier, de magnitude 7,5, n’a pas provoqué de mouvement particulier du mont Everest, a indiqué l’étude réalisée à l’aide d’instruments de mesure satellitaires.

Pas moins de 8 700 personnes ont été tuées au cours de ce double séisme. Parmi elles, 18 alpinistes morts sous des avalanches dans l’Everest.

Vidéo sur le même thème - Les images impressionnantes du séisme

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.