Constats répétés, confusion, manque d'engagement... "Le Syndrome du Titanic", le nouveau film documentaire de Nicolat Hulot sorti le 7 octobre, ne parvient pas à convaincre... Voici pourquoi !
Le Syndrome du Titanic : pas convaincantLe Syndrome du Titanic : pas convaincant

Le Syndrome du Titanic : pas convaincant

1. Des constats mille fois rabâchés

Le film n'apporte aucune information qui ne soit déjà connue de tous. Il se limite à enchaîner les constats catastrophistes, essentiels certes, mais mille fois rabâchés, pour obliger le spectateur à regarder son monde en face.

Quitte à déborder de clichés, comme celui du Japon en temple de la futilité (alors que la conscience écolo des Japonais s'est éveillée bien avant la nôtre), ou à associer jeux-vidéo et violence comme une évidence.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.