Eau potable contaminée : "Le tritium est un lanceur d'alerte"

Risquons-nous d’être privés d’eau potable en cas d'incident nucléaire d'ampleur ?

"Le tritium est un lanceur d'alerte". Si un « accident grave sur une des centrales nucléaires sur la Seine, la Vienne, ou la Loire (survenait), il n'y aura pas que le tritium rejeté." Ce sont donc "des millions de personnes qui risquent d'être privées d'eau potable", atteste le laboratoire.

Une question se pose alors : "Comment les autorités vont-elles faire pour assurer les besoins vitaux de ces personnes?", interroge l'association. "Aucun plan n’est disponible pour le moment", s’insurge-t-elle.

Quelles sont par aileurs les zones contaminées ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.