Sommaire

Majoration pour enfants : tout ce qui pourrait changer après la réforme

La dimension inégalitaire du dispositif actuel a, semble-t-il, été bien identifiée par le gouvernement. Le fonctionnement de la majoration pourrait être ainsi revu. Objectif assumé ? Les femmes doivent être "les principales bénéficiaires des mesures de solidarité liées aux droits familiaux".

En conséquence, il ne pourrait ne plus être nécessaire d'attendre le troisième enfant pour pouvoir profiter de l'aide : dès le premier enfant, le couple devrait pouvoir bénéficier d'un bonus de 5% des points, renouvelable à chaque nouvelle naissance. Les parents de trois enfants pourraient donc bénéficier de 15% de majoration sur leurs points, note donc Capital.

Ce n'est pas la seule différence : si ce nouveau système est validé, la majoration ne profitera pas aux deux parties. Par défaut, elle reviendra automatiquement à la femme. Les deux parents pourront aussi choisir de partager la surcote, qui sera alors divisée à parts égale. Enfin, il pourrait être aussi possible de l'attribuer à l'un ou l'autre des parents.

"Comme aujourd'hui, cela conduit à de l'inégalité en avantageant les hommes qui ont des pensions plus élevées. Le risque est qu'un choix stratégique pourra être de donner la totalité de cette majoration au conjoint ayant la pension la plus élevée et dans les couples hétérosexuels, cette personne s'avère être généralement l'homme", avait cependant déploré  Emmanuelle Abelée, chargée de projet pour le Laboratoire de l'égalité.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.