< Retour à l'article

Astuce n°1 : "Définissez une date d’opportunité"

1/5
SUIVANTAstuce n°1 : Définissez une date d'opportunité © Istock

"Selon vos désirs, vos besoins et vos objectifs, définissez une date d’opportunité de vos droits à la retraite, pour raison sociale et fiscale. Selon votre profil de carrière (pleine ou non), les décisions seront forcément différentes", nous indique l’expert, qui rappelle que tout est une question de pouvoir d’achat et de train de vie.

"Selon le profil de carrière, souvent, nous préconisons de partir le 1ᵉʳ jour d’un trimestre civil. Par exemple, si vous partez le 1ᵉʳ juillet au lieu du 1ᵉʳ juin, vous bénéficiez d’un trimestre de plus. Cela correspond à une surcote d’1,25% sur votre pension, plus un mois de salaire et quelques points Argirc Arrco supplémentaires ", ajoute-t-il.  

Fiscalement, il peut aussi être intéressant de repousser votre départ l’année suivante, pour répartir vos revenus sur deux années fiscales différentes, conseille-t-il. "Au lieu du 1ᵉʳ janvier, partez plutôt le 1ᵉʳ février."

Astuce n°1 : "Définissez une date d’opportunité"
Astuce n°2 : "Raisonnez en euros et non en trimestres"
Astuce n°3 : "Vous pouvez continuer à travailler dans votre entreprise au-delà de l’âge légal"
Astuce n°4 : "Partir un mois plus tard peut vous permettre d’annuler votre plus mauvaise année"