Tout le monde ne peut pas démissionner. Pour déposer sa démission, il faut en premier lieu faire partie de la tranche des salariés en CDI (contrat à durée indéterminé). Néanmoins, cette démission ne doit pas porter atteinte à votre employeur ou lui nuire car vous risqueriez des poursuites. Et à terme, vous pourriez devoir payer des dommages et intérêts à votre employeur.
© Getty

Lorsque l’on pose sa démission, il faut veiller à ce qu’elle soit claire et que la volonté de démissionner soit incontestable. Une absence injustifiée ou l’abandon du poste ne peut faire figure de démission auprès de l’employeur. 

Aucune ambiguïté sur la volonté de démissionnerPour poser sa démission, le salarié peut s’adresser à son DRH (directeur des ressources humaines) ou aux représentants du personnel.

Si l’ambiguïté plane sur la volonté de démissionner (aucun travail n’est administré à l’employé ou si le responsable effectue des pressions), la démission sera requalifiée en licenciement sans cause réelle et sérieuse par le conseil des prud’hommes.