Un sondage Ipsos publié ce mardi révèle que les Français seraient les salariés les plus démotivés et les moins confiants d'Europe.
Illustration

Selon un sondage Ipsos réalisé pour la société Edenred et révélé par France Info, les Français sont les travailleurs les moins motivés d’Europe.

Ainsi, 39% des salariés disent que leur motivation est en baisse. C’est 15% de plus que nos homologues Allemands.

Lire aussi : Internet : les 10 sites les plus consultés au travail

Quand 59% des Français se disent confiants à l’égard de l’avenir de leur entreprise, les Allemands eux affichent une confiance à hauteur de 90%.

L’étude montre tout de même une légère hausse de la confiance de trois points par rapport à l’an dernier. Champagne.

Démotivés, mais paradoxalement heureux

S’il y a un point sur lequel les Français s’alignent sur leurs homologues européens c’est le bonheur au travail. En effet, nous serions 88% à se considérer heureux au boulot. L’étude indique que la satisfaction est en grande partie due au fait d’avoir un travail. Ce sont ainsi 6 français sur 10 qui pensent qu’il serait difficile de retrouver un emploi comparable ou équivalent s’ils le perdaient. Ce faisant, un salarié sur trois se préoccupe en priorité du maintien de son emploi, avant la question salariale ou le temps de travail.  

En revanche, 75% des Français estiment qu’ils passent trop de temps au travail. C’est beaucoup, mais moins que la moyenne européenne qui est de 85%. De cette façon, le travailleur français, bien que "démotivé" est perçu comme "engagé" dans son job. Ainsi, 52% des salariés français considèrent qu’ils ne sont pas assez reconnus pour leur implication ce qui est supérieur à la moyenne européenne qui est de 46%.  Alors, démotivés ou exigeants ?  

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Entretien d'embauche pour un travail presque impossible

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.