La Commission européenne a publié un rapport concernant le travail au noir dans l'Union. Quels sont les pays qui y recourent le plus ? Et quels sont ceux qui l'utilisent le moins ? Découvrez-le en images avec Planet.fr.

La Commission européenne a publié un rapport sur le travail au noir dans les 28 pays de l'Union européenne en interrogeant pas moins de 26 000 personnes. 11% des personnes interrogées avouent avoir déjà eu recours au travail au noir. Les raisons avancées sont en premier lieu un coût moins élevé, suivi par le fait de faire plaisir à un ami en difficultés. Le travail au noir concerne principalement les secteurs de la rénovation de logement, de la réparation automobile, du jardinage et de la garde d'enfants.

Pour les besoins de cette enquête, la question "Et vous, connaissez-vous personnellement des gens qui ne déclarent pas tout ou partie de leurs revenus ?" a été posée. Verdict, c'est au Danemark, avec 59% de réponses positives, que le travail au noir semble être le plus répandu.