Télétravail : quels sont les salariés concernés ?
D'après une enquête de la Dares, il y aurait eu 1,8 million de télétravailleurs en 2017, soit 7 % des salariés. Quel est leur profil et quels sont les métiers les plus concernés par la pratique du télétravail ? Revue de détail.
Télétravail : quels sont les salariés concernés ?

Le télétravail régulier est une pratique encore peu répandue au sein des entreprises. D’après une enquête Summer pour la Dares, en 2017, seuls 3 % des salariés font du télétravail régulièrement. Près de la moitié d’entre eux le pratiquent un jour par semaine, tandis que 26,3 % optent pour deux jours et 29,6 % pour trois jours.

Les télétravailleurs sont majoritairement des cadres (60 %) tandis que la pratique du télétravail est considérée marginale chez les employés et quasi inexistante chez les ouvriers. De très forts écarts qui peuvent s’expliquer à travers l’usage des outils numériques, différent pour chaque métier. Les télétravailleurs sont donc relativement plus nombreux dans les métiers de l'informatique et de la télécommunication (16,2 % pour les cadres commerciaux et technico-commerciaux et 13,9 % pour les ingénieurs de l’informatique). Ils sont, au contraire, rares dans certains métiers comme par exemple ceux de l’hôtellerie, restauration, alimentation ou des services aux particuliers et collectivités.

Plus de télétravail dans les grandes entreprises et en région parisienne

Toujours selon l'enquête de la Dares, le télétravail régulier est aussi plus fréquent dans les établissements de grande taille (4,5 % de salariés concernés dans les établissements de 500 salariés ou plus). Le recours au télétravail régulier est le même dans le secteur privé et dans la fonction publique (fonction publique d’État...