Cette année encore, les Français sont inquiets pour leur retraite. Et ils ont visiblement raison ! Plusieurs sujets, en effet, ont de quoi les travailler… Récapitulatif.
Retraite : les 3 sujets qui devraient vous inquiéter cette annéeIstock

Faudra-t-il baisser le montant des pensions de retraite ? Une chose est sûre : le mode de financement de notre système de solidarités inter-générations inquiète de plus en plus de Français. Aussi, pour éviter une chute possible de leur niveau de rémunération au terme de la vie active, un nombre considérable d'entre eux se dit désormais prêt à une hausse des cotisations, dévoile le site spécialisé Boursorama. En tout et pour tout, ils sont près d'un sur deux (49%) a juger cette alternative acceptable. C'est en tout cas ce qui ressort de la dernière étude Ipsos sur la question, réalisée sur commande du Cercle des Epargnants.

Nombreux, c'est un état de fait, sont ceux à craindre la banqueroute pure et simple du système. Ils sont 78% à se dire inquiets de l'avenir de notre modèle de solidarités. Et 58% estiment d'ailleurs que son financement doit rester la priorité des années à venir. De leurs côtés, ainsi que l'a déjà expliqué Planet, plusieurs économistes et autres experts plaident en effet pour une réduction du niveau des pensions… D'après le quotidien régional L'Union, le risque est réel en 2021. Pas de quoi rassurer les plus angoissés, donc.

Retraite : que signifierait vraiment une hausse des cotisations ?

Cependant, ce n'est visiblement pas la seule solution envisagée pour maintenir à flot le système des retraites, indique le site Previssima, spécialisé sur la question de la protection sociale. Le recul de l'âge de départ à la retraite, objectif plus ou moins assumé de la réforme des retraites constitue aussi un motif accepté par près d'un tiers (32%) des sondés. Faudra-t-il travailler davantage pour s'assurer un même niveau de rémunération ? D'après l'économiste Michaël Zemmour, interrogé par Capital en 2019, le projet du gouvernement - tel que formulé avant la crise sanitaire, au moins - devrait au contraire entraîner une baisse du niveau de vie des retraités… 

Par ailleurs, il importe de rappeler que si les cotisations peuvent être considérées comme un salaire différé, elles demeurent une charge pour quiconque les paye - au moins au moment de leur prélèvement. Concrètement, cela signifierait probablement une baisse relative des salaires avant l'arrivée à la retraite.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.