Sommaire

Réforme des retraites : des cotisations plus lourdes

Les salariés seront pénalisés. Dans sa présentation, Jean-Paul Delevoye assure que le taux de cotisation de 28% était similaire au taux actuel des salariés du privé. Or, similaire ne signifie pas identique. “Il y aura un petit écart qui a son importance”, note Bruno Chrétien. D’après les simulations de l’Institut de protection sociale, les salariés du privé cotisent actuellement à hauteur de 27,77%, pour les revenus inférieurs à 40 000 euros, puis à 26,94% pour les salaires entre 40 000 et 320 000 euros. Avec le régime universel, le taux des cotisations salariales et patronales s’élèvera à 28,12% jusqu’à 120 000 euros de revenu.

De ce fait, un salarié percevant un revenu annuel de 30 000 euros paiera 8 436 euros de cotisation par an contre 8 331 euros aujourd’hui. Soit un écart de 105 euros. Quant aux salariés gagnant 120 000 euros par an, ils devront cotiser 956 euros de plus.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.