Sommaire

Réforme des retraites : un rendement plus faible qu’annoncé

Combien vos cotisations vont-elles vous rapporter à la retraite ? Si le rapport du haut-commissaire promet un taux de rendement de 5,5% (soit 5,5 euros de retraite par an pour une cotisation de 100 euros), la réalité est toute autre. En effet, d’après les calculs du think tank, le taux réel s’élève seulement à 4,95%.

Comment expliquer cette différence ? La manière dont sont décomposées les cotisations peut y aider. En effet, si l’on regarde dans le détail, sur les 28,12% de cotisations proposés dans le rapport, seulement 25,31% ouvrent des droits à la retraite. Les 2,81 % restants représentent des cotisations dites déplafonnées. Traduction ? Elles ne vous permettent pas de générer de nouveaux droits pour votre retraite.

Le rapport cite l’exemple de David, 62 ans, salarié dans une société pendant 43 ans, payé 2281,80 euros brut mensuel durant sa carrière. Il cotise ainsi 577,50 par mois entre la part salariale et la part patronale (avec un taux de cotisation à 25,31%). Cela lui permet alors d’obtenir 693 points de retraite par an, soit une retraite de 1 265 euros net par mois. "Ce calcul est juste mais il omet d’indiquer que les cotisations payées seront plus élevées et donc que le rendement réel n’est pas de 5,5% mais de 4,95%", atteste Bruno Chrétien.

En effet, selon le réseau d’experts, si l’on prend le taux de cotisations réellement payé (28,12%) ce n’est pas 577,50 euros mensuels qu’il faudra payer mais 641,64 euros. “Ce système est présenté comme simple et lisible mais les exemples cachent des détails qui nous inquiètent un peu.Cela sent l’enfumage”, ironise le président de l’IPS.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.