Questions, tests, vérification de CV... En entretien d'embauche, jusqu'où peut aller l'employeur pour vérifier votre aptitude au poste ? Découvrez ce qu'il a le droit de faire ou pas et quels sont vos recours en cas de problème. 

1 - Il ne peut pas vous poser toutes les questions qu'il veut

© L'employeur doit se contenter de vous poser des questions en relation avec le poste et non sur votre vie privée. Celles comme "Que fait votre mari (ou femme) ?", "Êtes-vous syndiqué(e) ?" sont interdites. Il en va de même pour des questions sur votre état de santé ou encore sur vos convictions religieuses ou politiques, sauf cas particuliers où le poste exige ces informations.

Publicité
Ce que vous pouvez faire : esquivez la question sur un ton naturel en rétorquant : "En quoi cela a-t-il un rapport avec le poste ?"En général, les employeurs ne s'attardent pas dessus. Ils savent très bien qu'ils peuvent être poursuivis pour discrimination à l'embauche et qu'un candidat peut demander réparation du préjudice.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet