Retraite complémentaire : sollicitation d’un prêt bancaire

Sans retour de l’Etat, l’organisme a préféré jouer la sécurité. Les partenaires sociaux gestionnaires de l’Agirc-Arrco ont ainsi demandé un prêt bancaire, gagé sur ses actifs en gestion.

"Il n’y a aucun souci pour payer les pensions : que les retraités ne s’inquiètent pas", assure Jean-Claude Barboul. Il indique d’ailleurs que l’organisme possède 65 milliards d’euros de réserves, permettant de garantir neuf mois de versement des pensions retraite. Et ce, sans aucune récolte de cotisations.

Pourquoi ne sont-elles pas alors utilisées ?

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.