Pour les élections municipales, ce ne sont pas obligatoirement les deux premier candidats qui peuvent se présenter au second tour. Ceux dont le score passe la barre des 10% sont également autorisés à concourir dans le cadre de triangulaires, quadragulaires voire pentagulaires. Explications.
©AFPAFP

 © AFP

"Pentagulaire", c’est un curieux terme qui circule depuis hier concernant la situation que pourraient connaître certaines municipalités. De quoi s’agit-il ? De la possibilité de voir cinq candidats se disputer le second tour. Fait rare mais pas invraisemblable, cette élection "pentagulaire" a lieu à condition que cinq candidats enregistrant un score supérieur à 10% au premier tour se maintiennent au second (sans désistement ni fusions de listes).

Certaines municipalités concernées

Par exemple, ceci pourrait-être le cas à Beaucaire dans le Gard. Dans cette ville, le candidat en tête Julien Sanchez (FN) devance ses quatre autres concurrents (un divers-gauche et trois divers-droite) ce qui pourrait conduire à la tenue d’une élection pentagulaire, et qui ferait ici les bons comptes du FN, si aucun candidat ne se désiste. D’autres communes pourront être concernées par cette situation inédite comme Rouen ou Saint-Tropez.

Les fusions de liste

Pour éviter les "pentagulaires" ou autres "quadragulaires", la solution reste les fusions de listes. Le but, s’allier avec le candidat avec lequel on converge le plus afin de faire pencher la balance électorale. Les listes sont donc modifiées pour y faire figurer des noms appartenant aux deux camps.

La condition pour prétendre à fusionner sa liste avec celle d’un autre candidat ? Avoir passé la barre des 5% au premier tour. Mais, cela ne se fait que "par accord" et non de façon automatique. Il faut donc que la petite liste le veuille bien et que la liste la plus importante soit d’accord car ce sont bien de contreparties négociées dont nous parlons (nombre de siège, orientations politiques etc.).

Ainsi, dans le cas de pentagulaires et quadragulaires, si un nombre important d’ex-aequo a été constaté au premier tour (disons autour des 10%), il ne sera pas évident pour un candidat de se désister au profit d’un autre qui a enregistré un score quasi similaire. Nous saurons donc demain à 18h, date limite de la clôture de dépôt des listes, le nombre de municipalité qui seront concernées par une pentagulaire ou une quadragulaire dimanche 30 mars.

Vidéo sur le même thème, Jean-Luc Mélenchon quitte le plateau de TF1

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.