Le premier tour des élections municipales s'est soldé ce dimanche par une victoire du Front National dans plusieurs villes de France et par un désaveu de la majorité sur fond d'abstention record (38,5%).
©AFP

Alors que les élections municipales marquent la première consultation nationale depuis la présidentielle de 2012, la majorité s’est pris une gifle. A l’issue de ce premier tour, la droite s’est en effet placée en tête avec près de 48% des voix à l’échelle nationale et le Front National se targue d’être sur le point de l’emporter dans plusieurs villes de France. C’est un" cru assez exceptionnel" a même commenté la présidente du parti, Marine Le Pen. "Je pense (...) que c'est la fin de la bipolarisation de la vie politique française, le Front national arrive comme une grande force autonome, une grande force politique, plus seulement nationale, mais également locale", a-t-elle estimé au micro de TF1 après que les premières estimations ont été données. Et alors que le candidat Steeve Briois, a réussi à l’emporter dès le premier tour dans le fief frontiste d’Hénin-Beaumont avec 50,26% des voix, Marine Le Pen a souligné que "le Front national s'implante comme il voulait le faire, et il s'implante avec un cru assez exceptionnel".

Ayrault reconnaît des "doutes" et appelle à la "mobilisation"Mais si la droite et le FN se frottent actuellement les mains, à gauche l’heure est à la mobilisation. Face à un taux d’abstention record, estimé à 38,5%, la majorité accuse le coup de ce vote sanction à l’égard du président Hollande et son gouvernement, et tente d’inverser la tendance d’ici le second tour. "Là où le Front national est en situation de l'emporter au second tour, l'ensemble des forces démocratiques et républicaines ont la responsabilité de créer les conditions pour l'empêcher", a en effet déclaré Jean-Marc Ayrault lors d’une conférence de presse. "J'appelle à la mobilisation des électrices et des électeurs dimanche prochain, et notamment ceux qui ont choisi de s'abstenir au premier tour", a poursuivi le Premier ministre avant de reconnaître des « doutes » chez les électeurs.  "Certains électeurs ont exprimé, par leur abstention et leur vote, leurs inquiétudes, voire leurs doutes", a-t-il estimé.

Vidéo sur le même thème - un candidat FN élu maire dès le premier tour

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.