Selon les estimations faites par le ministère de l'Intérieur, le second tour des municipales 2014 sera marqué par un record d'abstention.
© AFPAFP

© AFP

Selon les chiffres communiqués à midi par le ministère de l’Intérieur, la participation ce dimanche était de 19,83% à la mi-journée alors qu’au premier tour le taux était de 23.68% à la même heure.

En 2008, le taux de participation au second tour était de 23,68% à midi. C’est donc la première fois que la participation descend sous la barre des 20% à la mi-journée.

À 17h, la place Beauvau a confirmé cette tendance à la baisse en annonçant une participation à 52.36% alors que la semaine dernière 54.72% des inscrits s’étaient déplacés jusqu’aux urnes.  

Au second tour du même scrutin en 2008, la participation à la même heure était de 54,45%. Grande préoccupation de ces municipales, l'abstention avait atteint dimanche dernier un record : 36,45% à la fermeture des bureaux de vote. Aujourd'hui elle atteint 38,5% à 17h. Ci-dessous, un tableau explicatif réalisé par un journaliste de FTVi.

La faute au changement d'heure?

À la mi-journée, certains observateurs pointaient la responsabilité du passage à l'heure estivale qui aurait un impact sur le faible taux de participation. Un journaliste d'Europe 1 a remarqué que c'est la première fois dans l'histoire électorale qu'un changement d'heure s'opère à la veille d'une élection. 

Avec les chiffres communiqués à 17h, l'hypothèse du rôle du changement d'heure est à relativiser. À noter, la Corse du sud affichait à midi le record de participation avec 33,83% alors que la Seine Saint-Denis enregistrait une participation particulièrement basse avec 10,87% de votants.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface