Certains candidats aux élections municipales traînaient derrière eux de lourdes casseroles judiciaires. Mais à l'issue du premier tour, il semblerait que cela n'ait pas gêné les électeurs puisque certains d'entre eux ont même été élus ou réélus dès dimanche soir. Découvrez-les en images.

Georges Tron, 57,51% à Draveil

© AFP

©AFP

Publicité
Publicité

Le maire sortant UMP de cette commune de l’Essonne a été réélu dès dimanche soir. Accusé de de viol en 2012 par une ancienne collaboratrice, il a bénéficié d’un non-lieu l’an dernier.