Sommaire

Arnaud Montebourg et la baisse d’impôt

"La première des choses à faire, c’est d’abandonner l’ensemble des baisses d’impôt indécentes qui ont mis le pays dans cet état. Et, l’année dernière, il y a eu un rapport Cotis-Champsaur, ce ne sont pas des gauchistes, ce sont des hauts fonctionnaires très pondérés qui ont déclaré que s’il n’y avait pas eu dix ans de baisses d’impôt depuis 2002, dix ans de gouvernement de droite, il n’y aurait pas de problèmes avec le respect des critères de Maastricht en France."

Arnaud Montebourg, le 22 août sur Europe 1  

Le rapport cité par Arnaud Montebourg traite effectivement, dans un chapitre, de l’impact des baisses d’impôt consenties depuis dix ans. Mais, à la différence de ce que Montebourg en rapporte, il s’étend sur la période allant de 1999 à 2008 et non sur la décennie 2002-2011.

Les deux auteurs du rapport pointent donc les largesses fiscales des gouvernements de droite depuis 2002… mais aussi celles du mandat Jospin survenues après 1999. Laurent Fabius avait alors baissé l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés ou la TVA. Voilà ce qu’on peut lire dans le rapport :

"Depuis 1999, l’ensemble des mesures nouvelles prises en matière de prélèvements obligatoires ont ainsi réduit les recettes publiques de près de 3 points de PIB : une première fois entre 1999 et 2002 ; une deuxième fois entre 2006 et 2008."

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.