Sarkozy en ligne de mire

title="Un mandat se juge sur ses résultats, une politique sur sa cohérence, un caractère sur sa constance". Un troisième paragraphe directement adressé à Nicolas Sarkozy. Et dans lequel François Hollande parle d' "échecs" et d' "abandon des promesses". Pour décrire un président sortant "incapable de trouver une issue à la crise de la zone euro après seize 'sommets de la dernière chance' "… Un président "impuissant face à la montée du chômage et indifférent aux creusements des inégalités …"

Capitaine de navire échouéAprès avoir dépeint Sarkozy, Hollande fait usage de quelques bonnes formules à son encontre : "J'entends déjà les lieutenants paniqués de Nicolas Sarkozy prétendre que dans la tempête il ne serait pas sage de changer de capitaine. Ce qui prête à sourire quand le navire s'est échoué." Puis, devançant encore selon lui les propos de son adversaire  ("bientôt, il ne lui restera plus qu'à proclamer qu'il a changé…"),  le candidat PS conclut par cette question :  "Plutôt que de reconduire un président qui aurait tellement changé, pourquoi ne pas changer de président, tout simplement ?"  

"Permettre le changement"

title=© maxppp"Un vrai changement" promet François Hollande. Qui souhaite "tourner la page du président des privilégiés". Pour cela, il compte appliquer "une politique qui mobilisera les Français autour de l'avenir : l'éducation, la recherche, la culture, la transition énergétique et l'écologie". 

Redresser la nationL'enjeu est de taille pour les Français : "Plus que la seule élection d'un président, plus que la désignation d'une majorité, plus que l'orientation d'une politique : c'est l'indispensable redressement d'une nation" clame le candidat.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.