La résolution 2012 de François Hollande dans Libé : devenir président
Le candidat socialiste à la présidentielle s’adresse directement aux Français dans Libération (du 3/01). Sur une double page, titrée "le changement, c’est maintenant", François Hollande déroule sa feuille de route et décrit les valeurs du quinquennat qu’il espère mener en 2012. Cinq années pour lesquelles il se dit "prêt". Décryptage.

"Les Français souffrent"

© "Je suis candidat à l’élection présidentielle pour redonner à la France l’espoir qu’elle a perdu". Ainsi commence ce long texte de François Hollande adressé aux Français dans Libération. Des Français qui pour lui " souffrent dans leurs vies ". En cause : le chômage, la hausse des prix face à la baisse du pouvoir d’achat, l’insécurité, la perte des emplois, l’affaiblissement des écoles ou des hôpitaux, le manque d’avenir pour les jeunes…

Publicité
Publicité

En dehors de ces facteurs socio-économiques, peu réjouissants, François Hollande affirme également que "les Français souffrent aussi dans leur âme collective" : "République méprisée, pacte social attaqué, France abaissée, affaiblie, abîmée, 'dégradée' ", tels sont ses mots pour décrire ce que ressentent les citoyens.

 

"Depuis 2008, il y a la crise" mais pas que…

title=© Pour François Hollande, la crise, qu'il évoque d'emblée, est "le produit de la mondialisation débridée, de l'arrogance, et de la cupidité des élites financières, du libéralisme effréné, sans oublier l'incapacité des dirigeants européens à dominer la spéculation".

Mais aussi, et c'est là qu'il devient (enfin ?) plus incisif, la dépression que connaît le pays, serait à imputer à "la responsabilité personnelle de celui qui est au sommet de l'Etat depuis cinq ans." L'offensive contre Nicolas Sarkozy est belle et bien lancée. L'accusant d'avoir mené depuis cinq ans des "fautes économiques et morales".