Pour être informé aux mieux avant de voter, Planet.fr vous propose de comparer les programmes des dix candidats à la présidentielle. Sécurité, logement, éducation, santé... Le point sur les principales réformes envisagées par chacun.
Sommaire

EMPLOI

François Hollande (PS)
Contrats de génération pour favoriser l'emploi des jeunes en CDI tout en gardant les séniors.
Création de 150 000 emplois d'avenir.
Inscription du dialogue social dans la constitution.
Smic indexé sur la croissance (et non sur l'inflation)

Nicolas Sarkozy (UMP)
Hausse d'environ 840 € net par an sur les salaires compris entre 100 et 1400€ net par mois.
Faire travailler les bénéficiaires du RSA sept heures par semaine.
Referendum sur l'obligation des chômeurs à se former et à reprendre un emploi.

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Retour aux 35 heures effectives.
Smic à 1700€ brut par mois en 2012, et net en 2017.
Limitation des intérimaires et CDD : 5% dans les grandes entreprises et 10% dans les PME.
Interdiction des licenciements boursiers.

Marine Le Pen (Front national)
Augmentation de 200 € net pour tous les salaires jusqu'à 1,4 smic.
Priorité nationale à l'embauche.
Réserver une embauche sur 3 aux plus de 45 ans dans le public.
Apprentissage dès 14 ans.
 

François Bayrou (MoDem)
Fin des charges salariales pendant deux ans pour les entreprises de moins de 50 salariés.
Pénalités financières contre les discriminations salariales.
Droit à la formation permanent.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Après 16 ans, crédit de 8 années de formation tout au long de la vie.
Suppression des exonérations sur les heures supplémentaires.
Suppression de tous les dispositifs incitant au travail précaire et au temps partiel subi.

 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Exonération de charges pendant 5 ans pour les TPE qui recrutent un chômeur longue durée.
"Capital formation" pour les jeunes sans qualification.
Taxe sur les produits importés fabriqués à partir de "l'esclavage humain".
 

Philippe Poutou (NPA)
Interdiction des licenciements.
Réduction du temps de travail à 32 heures (sans perte de salaire ni flexibilité).
Smic à 1700 € net.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Indexation des salaires sur les prix.
Fin des exonérations de cotisations patronales.
Smic à 1700 € net.
Interdiction des licenciements et répartition du travail entre tous.
 

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Remplacer Pole emploi par le Service public de l'emploi.
Accès à la formation prioritaire pour ceux qui en ont le plus besoin.
Doubler le nombre d'inspecteurs du travail.


 

FISCALITE

François Hollande (PS)
Tranche supplémentaire à 45% pour les revenus de plus de 150 000 euros par an.
Taxation à 75% des revenus au-delà de 1 million d'euros par an.
Baisse du plafond du quotient familial pour les ménages aisés.
Blocage du prix de l'essence durant trois mois.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
TVA sociale (hausse de la TVA à 21,2% et baisse des charges patronales).
Impôt sur les exilés fiscaux.
Nouvel impôt sur les bénéfices des grands groupes du CAC 40.
Hausse de la CGS de deux points sur les revenus financiers.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Taxation des revenus financiers des entreprises.
Loi "antiévasion" fiscale pour imposer les revenus des Français à l'étranger.
Taux maximal de 100% pour les revenus supérieurs à 360 000€ par an.
 

Marine Le Pen (Front national)
Tranche supérieure de l'impôt sur le revenu portée à 46%.
Taxe d'habitation intégrée à l'impôt sur le revenu.
Surtaxe pour les patrimoines supérieurs à 790 000€.
Impôt sur les sociétés modulé selon le chiffre d'affaires.
 

François Bayrou (MoDem)
La tranche actuelle d'impôts à 41% sera portée à 45%.
Création d'une nouvelle tranche à 50% pour les revenus supérieurs à 250 000 €.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Remplacement du quotient familial par un crédit d'impôt forfaitaire.
Fusion de l'impôt sur le revenu et de la CGS (contribution sociale généralisée).
Taux à 70% au-delà de 500 000€.
 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Forte réduction des niches fiscales.
Tranche d'impôt à 50% pour les revenus supérieurs à 300 000 euros par an.
Taxation des évadés fiscaux.
Impôt sur les sociétés diminué de moitié si les bénéfices sont réinvestis en France.
 

Philippe Poutou (NPA)
Impôt sur le revenu plus progressif, taux maximal de 100% sur les revenus supérieurs à 20 smic.
Suppression du quotient conjugal et révision du quotient familial.
Impôt sur la fortune sur la totalité du patrimoine.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Suppression de la TVA.
Plus forte imposition des revenus du capital.
Impôt fortement progressif.
 

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Fusion de l'impôt sur le revenu et de la CGS (contribution sociale généralisée).
Barème progressif de ce nouvel impôt de 2% pour 2200€ de revenu mensuel à 70% pour plus de 100 000 € par mois.

RETRAITE

François Hollande (PS)
Retraite à 60 ans à taux plein.
Relèvement de 0,1 point par an des cotisations patronales et salariales.
Pénibilité à négocier plus tard.

Nicolas Sarkozy (UMP)
Versement des retraites le 1er du mois (au lieu du 8).
Age légal du départ en retraite fixé à 62 ans.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Retraite à 60 ans à taux plein (75% du salaire de référence).
Nouvelle cotisation sur les revenus financiers des entreprises.
Pensions indexées sur les salaires et supérieures au smic.
 

Marine Le Pen (Front national)
Retour progressif au départ à 60 ans pour 40 ans de cotisation.
Revalorisation des petites retraites.
Minimum vieillesse réservé aux Français et aux étrangers qui ont travaillé en France pendant plus de 10 ans.
 

François Bayrou (MoDem)
Instauration d'une retraite à points.
Equilibre entre cotisations et pensions.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Retraite à 60 ans sans décote.
Possibilité pour les métiers pénibles de partir avant 60 ans.
 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Instauration d'une retraite à points avec prise en compte de la pénibilité du métier.
Départ avant 62 ans pour ceux ayant cotisé 41 ans et demi.
 

Philippe Poutou (NPA)
Retraite à 60 ans à taux plein (pour 37,5 années de cotisation).
Montant des pensions égal au minimum à 75% du salaire.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Plein salaire jusqu'à la fin de sa vie.
Retraite à 60 ans à taux plein (pour 37,5 années de cotisation).
Minimum vieillesse ramené au Smic.
 

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Départ avant 62 ans pour ceux ayant commencé à travailler tôt.
Revalorisation des retraites.
Suppression des majorations de pension pour les parents de familles nombreuses.

LOGEMENT

François Hollande (PS)
Construction de 2,5 millions de logements sociaux en cinq ans.
Encadrement des loyers.
Augmentation des logements sociaux de 20 à 25% dans les villes.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
Possibilité de construire 30% de plus sur un même terrain.
Plan de rénovation urbaine.
Diviser par deux en 5 ans les droits de mutation perçus par les notaires sur la résidence principale.
Permettre au locataire de saisir la justice si son loyer est supérieur de 20% à la moyenne du secteur.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Construction de 2000 000 logements sociaux par an pendant cinq ans.
Budget logement à 2% du PIB.
Revalorisation de l'APL.
Interdire les expulsions locatives de toute personne en difficulté.
 

Marine Le Pen (Front national)
Priorité nationale pour le logement social.
Chèque "premier logement" pour les jeunes.
Destruction des cités construites des années 1955 à 70 pour les remplacer.
 

François Bayrou (MoDem)
Durcissement de la loi SRU (imposant 20% de logements sociaux).
Mutuelle logement, d'initiative publique, pour couvrir les risques locatifs.
Suppression des cautions pour facilité l'accès à la location.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Construire 500 000 nouveaux logements par an à basse consommation d'énergie.
Construction de 25% de logements sociaux par an (dans les communes de plus de 3 500 habitants).
Expulsions locatives interdites sans solution de relogement.
 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
2 millions de propriétaires en 5 ans grâce à la vente d'une partie des HLM à leur locataire.
Garantie de loyers pour les propriétaires.
Encadrement des loyers.
 

Philippe Poutou (NPA)
Créer un "service public urbain" regroupant tous les HLM.
Inéligibilité pour les maires qui n'appliquent pas la loi SRU.
Réquisition des bureaux et logements inoccupés.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Gel des loyers.
Construction de 500 000 logements sociaux par an.
Création d'un service public du logement.
 

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Construction d'au moins 150 000 à 200 000 logements sociaux par an.
Perte du permis de construire pour les communes n'ayant pas au moins 10% de logements sociaux.

 

EUROPE

François Hollande (PS)
Renégociation du pacte budgétaire avec un volet croissance.
Euro-obligations pour mutualiser la dette européenne.
Déficit public réduit à 3% en 2013 et équilibre en fin de mandat.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
Règle d'or dans la Constitution française et retour à l'équilibre des finances en 2016.
Révision de Schengen sous un an.
Débat sur le rôle de la BCE (Banque Centrale Européenne)
"Buy european act" pour les entreprises produisant dans l'UE.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Nouveau traité à adopter par référendum.
Refonte de la BCE.
Réaménagement négocié des dettes publiques.

Marine Le Pen (Front national)
Fermeture des frontières.
Mise en place de doits de douane.
Rompre avec la construction européenne.
Référendum sur la sortie de l'euro et le retour au franc.
 

François Bayrou (MoDem)
Permettre à la BCE d'intervenir auprès des états pour refinancer leur dette.
Règle d'or de discipline budgétaire dans la Constitution.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Pacte de développement écologique et social.
Mutualisation partielle des dettes publiques.
Réduire le déficit public de 1 point de PIB par an.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Sortie de l'euro et passage à un nouveau franc.
Sortie de Schengen, rétablissement des frontières de la France.
Possibilité pour la Banque de France de monétiser la dette publique.

Philippe Poutou (NPA)
Arrêt immédiat du payement de la dette et de ses intérêts.
Démantèlement des institutions européennes.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Unification réelle de l'Europe.
Dette publique financée par les revenus du capital.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Passer de l'euro unique à des euros nationaux.
Abandon de Maastricht et du pacte de stabilité.
Réquisition de la banque de France pour lui offrir la possibilité de monétiser la dette.



 

IMMIGRATION

François Hollande (PS)
Droit de vote aux élections locales pour les étrangers en situation régulière depuis cinq ans.
Régularisation des sans-papiers au cas par cas (sur la base de critères objectifs).
Lutte contre l'immigration illégale.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
Réduire de moitié l'immigration légale pour parvenir à 90 000 par an.
Regroupement familial conditionné à un examen de langues.
10 ans de présence et 5 ans d'activité obligatoires pour toucher le RSA et le minimum vieillesse.
Référendum pour créer un juge unique chargé des clandestins.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Régularisation des travailleurs sans-papiers.
Carte unique valable dix ans.
Acquisition de la nationalité française pour tous les étrangers présents depuis cinq ans.
Droit au regroupement familial.
 

Marine Le Pen (Front national)
Réduction de l'immigration de 200 000 à 10 000 entrées par an.
Expulsion des clandestins.
Suppression du droit du sol.
Fin du regroupement familial.
Réduction de la durée maximale de la carte de séjour.
 

François Bayrou (MoDem)
Régularisation des immigrés après 3 ans de travail.
Bourses de mérite généralisées.
Droit de vote aux élections locales pour les étrangers en situation régulière depuis au moins 10 ans.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Droit de vote aux élections  locales pour les étrangers en France depuis 5 ans.
Régularisation des sans-papiers au cas par cas (sur la base de critères objectifs).
 

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Réduction de 50% du nombre d'immigrants (hors étudiants) en cinq ans.
Application de la législation actuelle en matière de droit de vote des étrangers.
 

Philippe Poutou (NPA)
Régularisation des sans-papiers.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Droit de vote des étrangers à toutes les élections.
Régularisation des travailleurs sans-papiers.
Arrêt des expulsions et des contrôles au faciès.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Intégration d'immigrés aux conseils de quartiers.
Droit de vote pour les étrangers aux élections municipales.





 

ECOLOGIE

François Hollande (PS)
Réduire de 75 à 50% d'ici 2015 la part du nucléaire dans la production d'électricité.
Fermeture de la centrale de Fessenheim.
Poursuivre la construction de l'EPR de Flamanville.
Tarification progressive de l'eau, de l'électricité et du gaz.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
Confirmer le choix du nucléaire.
Maintien de la centrale de Fessenheim.
Développer une nouvelle génération de réacteurs.
Taxe Carbonne aux frontières de l'Europe.
Organisation mondiale de l'environnement.

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Nationalisation de l'énergie autour d'EDF, GDF, Areva et Total.
Interdire les OGM en plein champ et la vente libre de pesticides.
Abroger toutes les politiques de déréglementation de l'énergie.
 

Marine Le Pen (Front national)
Sortie du nucléaire à long terme.
Durcissement des sanctions pénales contre les responsables de catastrophes écologiques.
Poursuivre la construction de l'EPR de Flamanville.

François Bayrou (MoDem)
Créer un fonds d'investissement dédié au développement durable.
Utiliser massivement les énergies renouvelables.
 

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
40% d'énergie renouvelable dès 2020.
Loi d'urgence écologique : 0 OGM, 0 gaz de schiste, 0 autoroute supplémentaire.
Sortie du nucléaire en 20 ans.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Développer les énergies renouvelables (comme le solaire).
Renouvellement et amélioration des centrales nucléaires vieillissantes.
Fusionner et nationaliser EDF et GDF.
 

Philippe Poutou (NPA)
Interdire les OGM.
Sortie du nucléaire en 10 ans.
Utiliser massivement les énergies renouvelables.
 

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Organisation politique et sociale chargée du respect de l'environnement.
 

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Promotion et développement de l'aérotrain.
Réduction maximale des vols continentaux de moins de 1500 km.



 

EDUCATION

François Hollande (PS)
Augmentation de l'allocation de rentrée de 25%.
Création de 60 000 postes en cinq ans.
Allégement des journées et allongement de l'année scolaire.

Nicolas Sarkozy (UMP)
Possibilité pour les enseignants d'effectuer 26 heures de présence supplémentaires contre augmentation de 500 euros net par mois.
Soutien aux 2000 enfants en difficulté en primaire (2000€ par an et par enfant).
Création d'une banque de la jeunesse pour se porter caution.
Apprentissage dès 14 ans.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Droit à la scolarité dès deux ans.
Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans.
Pas de subvention à l'enseignement privé.
Mêmes programmes pour tous jusqu'à la fin du collège.
Pas de suppression de postes.
 

Marine Le Pen (Front national)
Apprentissage dès 14 ans.
Réforme du primaire avec plus d'autonomie pour les directeurs.
Davantage de math et de français.
Arrêt du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux.

François Bayrou (MoDem)
Sanctuarisation des postes dans l'Education nationale.
Semaine de 28 heures maximum pour les élèves.
50% du temps scolaire en primaire consacré à l'écrit et au français.
Retour de l'histoire en terminale S.

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Regrouper l'enseignement primaire et secondaire dans "l'Ecole fondamentale".
Suppression des notes.
20 000 enseignants et cadres éducatifs supplémentaires.
Réforme de la carte scolaire.
Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Dédoubler les classes de CP.
Hausse de 9 heures à 15 heures pour le français en primaire.
30 000 enseignants supplémentaires.

Philippe Poutou (NPA)
Contre l'apprentissage à 14 ans.
Ecole obligatoire jusqu'à 16 ans.
Suppression des notes et des classements.
Création de 100 000 postes d'enseignants.

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Classes moins nombreuses.
Renforcement de l'apprentissage de la langue française.
Recruter davantage d'enseignants.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Classes de 12 à 25 élèves.
Généraliser la pratique du chant choral.
Recruter 5000 éducateurs spécialisés.




 

SANTE

François Hollande (PS)
Encadrement des dépassements d'honoraires, par spécialité et par région.
Favoriser la baisse des prix des médicaments.
Augmentation de la part de rémunération forfaitaire des médecins généralistes.
 

Nicolas Sarkozy (UMP)
Réforme de la dépendance en 2013.
Passer de 700 à 1500 maisons de santé en cinq ans.
Carte Vitale biométrique pour lutter contre la fraude.

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Stopper les fermetures des structures de santé.
Contraception et IVG gratuites.
Remboursement à 100% par la Sécurité sociale (optique, dentaire).

Marine Le Pen (Front national)
Suppression de l'aide médicale d'Etat : arrêt des soins aux sans-papiers, sauf en cas de danger de mort.
Carte Vitale biométrique pour lutter contre la fraude.

François Bayrou (MoDem)
Mutuelle universelle obligatoire.
"Bouclier de santé" pour couvrir les personnes dépourvues de minima sociaux.
Services santé de proximité (pour pallier aux déserts médicaux).

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)

Suppression des franchises médicales.
Fin de a convergence entre l'hôpital public et les cliniques privées.
Division par deux du prix des médicaments.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Installation de maisons de santé en zones rurales.
Stage de deux ans obligatoire en zone médicale désertée pour chaque jeune médecin.
Contrôle accrue des laboratoires pharmaceutiques.
 

Philippe Poutou (NPA)
Dépassements d'honoraires interdits et remboursement à 100% de tous les soins.
Complémentaires remplacées par des mutuelles intégrées à la Sécurité sociale.
Créer 120 000 emplois dans les hôpitaux publics.

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Supprimer le forfait hospitalier et les franchises médicales.
Revenir sur les déremboursements de médicaments.
Dépenses de santé prises en charge à 100%.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Taux de remboursement à 80% pour les soins courants.
Annulation du forfait sur les actes médicaux lourds.


 

SECURITE

François Hollande (PS)
Zones de sécurité prioritaires.
1000 postes supplémentaires par an pour la justice, la police et la gendarmerie.
Doublement du nombre de centres éducatifs pour mineurs.

Nicolas Sarkozy (UMP)
Généraliser les jurys populaires.
Droit d'appel pour les victimes en cour d'assises, correctionnelle, et sur l'exécution des peines.
Code pénal pour les mineurs.
Réprimer la consultation régulière de sites internet extrémistes.
24 000 places supplémentaires dans les prisons.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Nouvelle vague de recrutement dans la police.
Abroger la loi Loppsi 2 et les lois sécuritaires "attentatoires à la liberté" (protection contre le fichage et la vidéosurveillance).
 

Marine Le Pen (Front national)
Recréer tous les postes supprimés dans la police et la gendarmerie (19 000).
Référendum sur la peine de mort.
Augmentation de 25% en cinq ans du budget de la Justice.
Indépendance de la magistrature.

François Bayrou (MoDem)
Avis nécessaire du Conseil supérieur de la magistrature avant chaque nomination.
Statut particulier du ministre de la Justice, dont la nomination doit être approuvée par une majorité qualifiée à l'Assemblée.

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Rétablissement de la police de proximité.
Le Conseil supérieur de la magistrature sera le garant de l'indépendance des magistrats du siège et du parquet.
Peines planchers et lois Loppsi 1 et 2 abrogées.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
+ 10 000 postes dans la police et la gendarmerie.
+ 20 000 places de prison (intégrées aux casernes militaires désaffectées).
Instaurer une vraie perpétuité.

Philippe Poutou (NPA)
Supprimer la comparution immédiate.
Supprimer les peines planchers.
Indépendance du parquet.

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Réduire le chômage pour réduire la criminalité.
Accès à la justice gratuit pour tous.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Police de proximité dans les zones périurbaines.
Fin des incarcérations des mineurs non récidivistes, des sans-papiers et des grands malades.



 

SOCIETE

 François Hollande (PS)
Pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels.

Nicolas Sarkozy (UMP)
Contre le mariage et l'adoption des couples homosexuels.
Contre la légalisation du cannabis.
Contre le droit de vote des étrangers.
Code de la route au lycée et un mois de délai maximum entre deux examens de passage du permis de conduire.
Agence de recouvrement des pensions alimentaires.
 

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche)
Pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels.
Reconnaissance des familles homoparentales.
Pour l'euthanasie, à titre personnel.
 

Marine Le Pen (Front national)
Contre le mariage et l'adoption des couples homosexuels.
Contre la légalisation du cannabis.
Contre l'euthanasie.

François Bayrou (MoDem)
Pour l'adoption et le mariage des couples homosexuels mais pour une union identique au mariage.
Contre l'euthanasie.

Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
Pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels.
Légalisation du cannabis.
Droit à l'euthanasie.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République)
Pour l'adoption des couples homosexuels.
Contre le mariage homosexuel mais pour une union civile plus solennelle que le pacs.
Contre l'euthanasie mais pour les soins palliatifs.

Philippe Poutou (NPA)
Pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels.

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
Pour le mariage et l'adoption des couples homosexuels.

Jacques Cheminade (solidarité et Progrès)
Contre l'euthanasie.