(Illustration)Adobe Stock
Préparez vos portefeuilles : votre facture d'électricité devrait connaître plusieurs hausses successives dès mai prochain, ainsi que dans les mois à venir.

Electricité : votre facture devrait augmenter en mai

A la suite d’une décision fondamentale du Conseil d’Etat, concernant le tarif réglementé de l’électricité et le rachat de Direct Energie par Total, la facture d’électricité du contribuable français risque de flamber. Attendez-vous à une hausse de votre facture d’ici mai prochain.

Le 18 avril dernier, Total avait déjà annoncé la couleur : le groupe pétrolier doit faire l’acquisition de 74,33% de Direct Energie, fournisseur d’électricité et de gaz. Comme le souligne Capital, cette opération devrait coûter pas moins de 1,4 milliard d’euros. En clair, le rachat de Direct Energie va permettre à Total de récupérer ses 2,6 millions de clients. Mais, pour le consommateur, quel en sera le prix ?

A lire aussi : Electricité : EDF vous aurait fait payer 2,4 milliards de trop, voici pourquoi

Pour Total, l’horizon 2022 est clair : convaincre six millions de Français et un million en Belges de devenir leur client. En 2017, le rachat de Lampiris, fournisseur d’électricité belge, par Total s'était révélé très coûteux pour les clients puisque les tarifs kilowatt/heure ont largement augmenté : 20% en heure creuse et 27% en pleine. Parce qu'il ne tenait pas sa promesse marketing d’être 10% moins cher que le tarif réglementaire, Total a été poursuivi en justice pour pratiques commerciales trompeuses. A l’origine de ces poursuites ? L’association Consommateur logement et cadre de vie (CLCV).

Electricité : la fin du tarif réglementé ?

Par ailleurs, un possible arrêt du Conseil d’Etat relatif à l’annulation des tarifs réglementés de l’électricité est attendu avant cet été. Si l’audience est prévue le mois prochain, la décision sera rendue en juillet ou septembre, assure Capital.

François Carlier, expert en management des organisations, explique au média que cette inflation ne serait sûrement pas soudaine ni énorme pour les consommateurs. Elle devrait s’apparenter à des "petites hausses régulières" dues à la pose de compteurs intelligents ou au développement des énergies renouvelables.

Réduire sa facture, c’est aussi repenser sa consommation énergétique. En France, le parc immobilier locatif souffre d’un mauvais chauffage énergivore. La solution pour se retrouver à la fin du compte avec une facture moins généreuse, est d’optimiser sa consommation énergétique. Pensez à réaliser quelques travaux de rénovation énergétique afin de régler vos soucis d’isolation thermique.

En vidéo - Le futur visage énergétique de l’UE