En 5 ans, Kim Jong-Un, le leader de la Corée du Nord aurait dépensé plus de 4 milliards de dollars en biens de luxe. En opposition, la population du pays vit dans une extrême pauvreté…
IllustrationAFP

L’extravagant train de vie de ce président : 641 millions de dollars d’achats en 2017

Des dépenses faramineuses ! Depuis 2012, année de son arrivée au pouvoir, Kim Jong-Un et son entourage auraient acheté plus de 4 milliards de dollars de biens de luxe, rapporte Les Echos. Des paiements d’autant plus choquants puisque, selon l’ONG des Droits de l’enfance Humanium, 40 % de la population vivrait en dessous du seuil de pauvreté et souffrirait de malnutrition chronique.Plus de 1,6 million de tonnes de riz aurait pu être offert avec cette somme.

Et en 2017, ses emplettes ont atteint 641 millions de dollars soit « près de 18 % du total des importations chinoises du pays », relate le quotidien.

A lire aussi : Petits business et grosses dépenses… La vie de rêve de Brigitte Macron

L’extravagant train de vie de ce président : une vie de pacha

Bien que des sanctions internationales pèsent sur le commerce de la Corée du Nord, le dictateur s’octroie quelques agréments. C’est en découvrant la très luxueuse Rolls-Royce, estimée à 400 000 euros, avec laquelle il se déplaçait, que le Parti de la Liberté de Corée s'est penché sur ses dépenses.Les analystes auraient ainsi découvert une longue liste d’achats, qui ébahirait chaque individu. 1,4 milliard de dollars aurait ainsi été alloué à l'acquisition de voitures de luxe, dont une Mercedes à l'épreuve des balles.

Le dirigeant aurait également investi dans ses alcools préférés, que sont le whisky et le cognac, pour la « modique » somme de 147 millions de dollars ! Il semble aussi fortement apprécier la joaillerie, puisque 7,1 millions de dollars auraient été consacrés aux bijoux.

Kim Jong-un serait-il un shopping addict ? Les autres folies se porteraient sur les parfums et cosmétiques (52,5 millions), les montres (49 millions), la maroquinerie (48 millions), les manteaux de fourrure (47 millions), les tapis de luxe (37,6 millions), les yachts (36 millions) et les instruments de musique (12 millions de dollars).

Mais le premier poste de dépense reste le matériel électronique dernier cri : ordinateurs, télévisions, équipements d'une salle de cinéma haut de gamme construite à Pyongyang… Cela représenterait la moitié de la somme déboursée sur 5 ans.

Ces biens de luxe, utilisés à titre personnel, serviraient aussi à récompenser certains dignitaires du régime.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.